Commentaire général

Avez-vous d’autres observations ou suggestions à formuler ?

Ajouter ma contribution
  • un littoral plus attractif

    Marcel Cabeto - 04 Juin 2019 - 13h51

    Il faudrait developper un milieu naturel de plus grande qualité en étant exemplaire sur l’écologie et la beauté de nos sites.
    voici quelques pistes d’action :
    accentuer la propreté de notre façade maritime
    interdire tous les engins polluants et bruyants,
    interdire toute construction nouvelle en bordure de mer,
    reculer les parkings d’accès aux plages pour permettre au milieu naturel de reprendre vie,
    développer les navettes d’accès aux plages
    développer les sentiers pédestres
    mettre en œuvre tout ce qui contribue localement à maintenir et accroître si possible la beauté de la nature.

    Nous serions gagnants du points de vue de notre cadre de vie et du développement touristique car peu de pays peuvent présenter de tels sites naturels calmes et où il fait bon vivre.


  • HALTE aux stationnements sauvages des bateaux de plaisance

    MIKAOU - 04 Juin 2019 - 11h15

    Rien de plus simple si vous voulez passer vos vacances sans débourser un euro pour garer votre bateau. Pour cela vous n'avez qu'à venir camper à CONTIS les bains 40, dame nature vous offre un port "sauvage" à la sortie du courant de CONTIS. Il y a peu de temps, les quelques petits bateaux que l'on voyait ancrés dans ce courant étaient ceux des locaux résidents à l'année au village. Mais depuis peu, c'est l'invasion " touristique ", les corps-morts fleurissent comme les bégonias, en remontant de plus en plus en amont du courant. Un, pas bon pour l’environnement, pollutions des moteurs et destruction des zones de reproduction des poissons, deux pollution sonore, trois les pêcheurs locaux qui pratique depuis les berges sont totalement oubliés, l'exercice de leur loisir est impacté par la présence et la circulation des bateaux ainsi que les cordages des corps-morts.
    En conclusion il est grand temps de mettre de l'ordre dans cette anarchie.

  • Miser sur les énergies renouvelables par le développement de l'énergie hydrolienne

    Samuel Courtois - 04 Juin 2019 - 07h29

    A l'heure où l'on parle de transition énergétique et d'énergies renouvelables, il devient essentiel d'intégrer dans les stratégies de façades maritimes la question du développement de l'energie hydrolienne. Certes, elle implique des investissements importants, mais au regard du potentiel littoral et maritime français, notre pays à une carte à jouer incontestablement. Cette ernergie présente de nombreux avantages (énergie continue, discrète en terme d'impact sur les paysages, etc....). Mais elle implique une forte volonté politique. Or, elle est compatible avec des espaces littoraux déjà protégés.

  • pêche durable et bonnes pratiques : Fédération de Pêche FNPP

    Mulcey Claude - 03 Juin 2019 - 15h09

    Afin d'informer sur la pêche et la plaisance la Fédération Nationale Plaisance et Pêche a édité un "Guide des Bonnes Pratiques"pour une pêche éco-responsable avec des réglettes indiquant les tailles de capture, et avec des recommandations sur la sécurité de navigation et des conseils pour l'entretien des navires , et limiter les pollutions, avec un rappel de la réglementation. Le rôle d'information est important, d'une part, la FNPP fait par la diffusion auprès des membres plaisanciers et pêcheurs avec ce guide, et des revues trimestrielles, et présence d'un stand officiel dans les salons nautiques . Il avait été signé en juillet 2010 la Charte d'engagement et d'objectifs pour une pêche maritime de loisir éco-responsable. entre d'une part, - le Ministère de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de la Mer Afin de contribuer à la durabilité de la ressource et de sensibiliser les pratiquants aux enjeux écologiques - et parution dans la presse d'articles

  • PNM et CMF / gestion

    Mulcey Claude - 03 Juin 2019 - 10h12

    Dans les arrêtés désignant les membres des CMF , depuis la création en 2006 des PNM Parcs Naturels Marins pour un objectif d'avoir un réseau de 10 PNM. L'AFB est représentée, mais n'est pas un organisme local; il est nécessaire d'avoir une meilleure décentralisation;
    il est anormal de ne pas avoir les représentants des PNM membres de droit des CMF étant les mieux à même à connaitre les lieux; à régler les conflits d'usages, à participer à amélioration des connaissances sur les qualités de l'eau

  • Gestion des places des ports de plaisance

    Mulcey Claude - 03 Juin 2019 - 09h21

    le manque de transparence sur la gestion des places de port oblige à une modification du code des ports afin de permettre l'association ou les associations principales des usagers des ports à être membre de la commission portuaire d'attribution des places. D'autre part trop de ports transforment les places annuelles en places passagers, pour une même durée, afin d'augmenter les tarifications abusivement. Les CLUPP commission locale des usagers des ports de plaisance n'étant qu'un organisme d'information, et non décisionnel.

  • Places aux Ports de plaisance / code des ports

    Mulcey Claude - 03 Juin 2019 - 09h06

    il est nécessaire de modifier les règlements intérieurs des ports refusant l'attribution de la place de port au conjoint survivant, ou à un des héritiers (faudrait- il que le conjoint ou l'héritier éventuel soit inscrit sur la liste d'attente ? quand on voit certains ports faisant payer l'inscription sur la liste d'attente dont la durée est de plusieurs dizaines d'année pour espérer la place...au décès souvent le conjoint ou l'héritier n'a qu'un an pour sortir le bateau, la place ne lui étant pas re attribuée.

  • économie de la mer

    Mulcey Claude - 02 Juin 2019 - 23h02

    l'économie de la mer liée à la plaisance ne se limite pas aux entreprises de constructions ou de réparation, ou de ventes, et des gestions des ports : la pratique des loisirs nautiques attire la population à venir s'installer pas seulement pour des périodes de vacances en hotels, campings ou des locations saisonnières, mais aussi en devenant résident permanent , même si le lieu de travail se trouves à des dizaines de km de la résidence, d'où l'augmentation de population des villes côtières (les SCOT ont un but de régulation des constructions vis à vis des PLU) ; il faut donc les prendre en compte dans l'économie liée à la mer

  • Gouvernance du Littoral

    FNPAM - 02 Juin 2019 - 12h19

    Les récents conflits d’usage de l’espace littoral entre les différents acteurs de l’économie bleue démontrent qu’ils ne conduisent qu’à d’interminables actions juridiques qui ne résolvent rien et coûtent beaucoup d’argent aux entités concernées.
    Il serait surement plus satisfaisant de mettre en place un véritable processus de concertation entre tous les acteurs au sein d’un organisme reconnu pour son équilibre en termes de représentativité.
    Cette entité pourrait être les Conseils Maritimes de Façades (déclinés par façade), ce qui supposerait qu’ils soient dotés des moyens adéquats pour agir comme un véritable arbitre et prescripteur des conditions d’attribution de l’espace public maritime à un ou plusieurs porteurs de projet, sans possibilité de recours juridique systématique.

  • Mise en oeuvre du plan d'action du DSF

    FNPAM - 02 Juin 2019 - 12h17

    Il serait souhaitable d’avoir, préalablement à la définition du plan d’action du DSF, revisité « l’empilage» des organismes existants à tous les niveaux « administratifs » (communes, communautés de communes, départements, régions et état) de façon à éliminer les nombreuses redondances et recommandations contradictoires qui compliquent le processus.
    La meilleure illustration de cette situation incompréhensible aux acteurs privés est la double « coordination » du projet DSF entre préfet de région et préfet maritime sans parler de l’intervention des préfets de département sur les projets locaux (enquêtes publiques par exemple).

J'ajoute ma contribution

L'appel à contributions est désormais clos.

Back to top