Deux éléments importants abents de la stratégie nationale sur les extractions de sable marin

PDPL - 27 Mars 2019 - 09h10

Les contraintes sur les conditions d'extraction doivent aller bien au delà de la bande des 3 milles et, entre autre, respecter les préconisations du Secrétariat Général de la Mer du 1er juin 2006 en imposant une profondeur minimale d'extraction de 50 mètres.
Par ailleurs, comme proposé par Pascal Peduzzi (Genève, Nations Unis), il faut considérablement relever les redevances sur les extractions, et allouer les sommes ainsi perçues à subventionner le recyclage des gravats pour limiter l'utilisation de sable marin dans la construction.

Back to top