1- Quels sont, selon vous, les secteurs d’activités et politiques publiques sur lesquels les données manquent le plus ? | Stratégies de façade maritime

Identification des pistes en matière de stratégie de suivi

1- Quels sont, selon vous, les secteurs d’activités et politiques publiques sur lesquels les données manquent le plus ?

Le dispositif de suivi recense les bases de données, règlements et enquêtes qui permettront d'assurer l’évaluation et le suivi de la planification en mer et sur le littoral.

Retrouvez la présentation du dispositif de suivi et des différentes parties du DSF.

Vous pouvez retrouver l'ingralité du dispositif de suivi dans l'onglet "Dispositif de suivi" de la façade.

  • Surfrider Foundation Europe - 20/08/2021 - 10:08

    • Tourisme littoral et loisirs : Tourisme littoral, Navigation de plaisance et sports nautiques, Pêche de loisir
    • Occupation et gestion des espaces littoraux : Artificialisation des territoires et gestion des risques littoraux, Protection et mise en valeur des milieux naturels, sites, paysages et patrimoines culturels
    • Préservation des ressources, de la biodiversité et des milieux marins

    Enormément de données sont manquantes quant à l'état écologique de la méditerranée.

  • MJ IJD - 19/08/2021 - 16:22

    • Tourisme littoral et loisirs : Tourisme littoral, Navigation de plaisance et sports nautiques, Pêche de loisir
    • Industries et activités du secteur secondaire : Travaux publics maritimes et fluviaux, Industries, Production d'électricité, Transport maritime et ports
    • Occupation et gestion des espaces littoraux : Artificialisation des territoires et gestion des risques littoraux, Protection et mise en valeur des milieux naturels, sites, paysages et patrimoines culturels

    De véritables études localisées sur les bénéfices coût (biodiversité, pression climatique et pollution, investissement et endettement public local, dévalorisation d'un site, ...) - avantage (emplois nouveaux, revenus commerciaux pour l'économie locale, ...) à 10 ans et 20 ans de grands aménagements manquent . Ils permettraient de construire de nouveaux modèles illustrés , comme on le fait pour les villes "vertes".

  • LPO PACA - 18/08/2021 - 09:57

    • Exploitation et valorisation des ressources minérales
    • Exploitation et valorisation des ressources biologiques :Pêche professionnelle, Aquaculture, Commercialisation et transformation des produits de la mer, Agriculture
    • Préservation des ressources, de la biodiversité et des milieux marins

    Nous attendons plus d’informations concernant les conséquences des impacts anthropiques sur la biodiversité les ( polluants, industrie éoliennes marines ) et demandons que des moyens substantiels soient dévolus aux mesures et surtout aux Évitements (EVC) des impacts .

  • Réseau FNE en Méditerranée - 17/08/2021 - 16:06

    • Exploitation et valorisation des ressources biologiques :Pêche professionnelle, Aquaculture, Commercialisation et transformation des produits de la mer, Agriculture
    • Économie des territoires
    • Préservation des ressources, de la biodiversité et des milieux marins

    Dans le suivi, comme dans le plan d'action ou le DSF en général, l'approche devrait être "Méditerranée – centrée" tant les enjeux se posent ici différemment qu’ailleurs pour cette mer fermée, profonde et oligotrophe, dépendante de ses importations d’eau depuis l’Atlantique par le détroit de Gibraltar et soumise à des invasions biologiques via le canal de Suez et les échanges maritimes, modifiant sa structuration écologique, fonctionnelle et trophique.
    Les dispositifs de suivi prévoient de nombreux thèmes à traiter. Ils pourraient être compléter sur les aspects suivants : changements climatiques et leur expression méditerranéenne particulière (sur les cycles biogéochimiques et l’écologie comme sur les installations et activités humaines), impacts de la pêche récréative, pratiques et impacts de la plaisance, nuisances sonores et lumineuses, artificialisation et urbanisation des interfaces terre-mer.

  • ASPONA - 17/08/2021 - 11:29

    • Tourisme littoral et loisirs : Tourisme littoral, Navigation de plaisance et sports nautiques, Pêche de loisir
    • Occupation et gestion des espaces littoraux : Artificialisation des territoires et gestion des risques littoraux, Protection et mise en valeur des milieux naturels, sites, paysages et patrimoines culturels
    • Préservation des ressources, de la biodiversité et des milieux marins

    Renforcer D01-HB-OE06-AN3 et vers le grand public : Les politiques de protection contre le risque submersion sont quasi-exclusivement entre les mains des ingénieurs BTP ; il faudrait diffuser des informations comparatives neutres sur toutes les techniques disponibles, des plus impactantes pour l’environnement (endigages, plages artificielles, récifs artificiels, etc.) jusqu’aux plus légères fondées sur la nature (coût, durée, efficacité, impact direct et indirect). Elargir l’analyse et l’info sur les effets du « nettoyage » quotidien par des bulldozers ; idem pour les nuisances (sonores et carbonées) des engins de plage motorisés et toutes les nouvelles pratiques de loisirs. Quid d’un règlement publicitaire de la mer comme on le fait à terre, dans les communes ?
    La résilience des milieux (point de non-retour pour des herbiers fragilisés, surpêche de loisir) devrait être évaluée et éventuellement bloquer les projets soumis à la séquence ERC, pour s'adapter au changement climatique.

  • Audrey - 15/08/2021 - 15:33

    • Exploitation et valorisation des ressources biologiques :Pêche professionnelle, Aquaculture, Commercialisation et transformation des produits de la mer, Agriculture
    • Tourisme littoral et loisirs : Tourisme littoral, Navigation de plaisance et sports nautiques, Pêche de loisir
    • Préservation des ressources, de la biodiversité et des milieux marins

    Les associations (Sea Sheperd par exemple) demandent en vain et depuis trop longtemps que les bateaux de pêche soient munis de caméras embarquées (filmant 24h/24h) permettant de réellement estimer les pertes accidentelle, le respect des quotas, espèces la pollution engendrée), des contrôles très réguliers doivent également être menés.
    Les pertes accidentelles déclarées sont dérisoires au regarde de la réalité.

    Les données doivent être collectées par des organismes indépendants (assocations, ONG, experts) pour éviter tous biais (lobbies, financiers...). D'ailleurs les asso ont déjà bien souvent des données chiffrées et récentes mais qui ne sont pas exploitées... ce qui retarde les actions éventuelles et mettent en avant les interêts fiancniers avant la protection de l'environnement

    Manque de données sur la polution et nuisances des activités touristiques

  • GADSECA06 - 09/08/2021 - 17:45

    • Industries et activités du secteur secondaire : Travaux publics maritimes et fluviaux, Industries, Production d'électricité, Transport maritime et ports
    • Occupation et gestion des espaces littoraux : Artificialisation des territoires et gestion des risques littoraux, Protection et mise en valeur des milieux naturels, sites, paysages et patrimoines culturels
    • Préservation des ressources, de la biodiversité et des milieux marins

    Les effets de l’artificialisation sont mal appréhendés, notamment l’impact sur les fonds marins des rechargements de plage (exemple, Baie de Nice entre 1898 et 2012 [lien supprimé])
    Face au risque submersion, il n’existe aucun étalonnage des différentes techniques disponibles allant des infrastructures lourdes (endigages, plages artificielles, récifs artificiels, etc.) jusqu’aux solutions fondées sur la nature. Le partage des connaissances (action D01-HB6OE06-AN3) devrait aussi concerner ces méthodes douces (exemple des cannes de Provence avant l’urbanisation des années 60). Comment parvenir à un desserrement des aménagements et une renaturation et à quel coût pour les collectivités et les particuliers?
    Les services rendus par les grands cétacés pour la séquestration du carbone (y compris effets indirects par l’ingestion des matières fécales par le phytoplancton) devraient être davantage évalués.

  • Hugues - 04/08/2021 - 12:35

    • Tourisme littoral et loisirs : Tourisme littoral, Navigation de plaisance et sports nautiques, Pêche de loisir
    • Occupation et gestion des espaces littoraux : Artificialisation des territoires et gestion des risques littoraux, Protection et mise en valeur des milieux naturels, sites, paysages et patrimoines culturels
    • Préservation des ressources, de la biodiversité et des milieux marins

    L'impact des politiques publics concernant le tourisme du littoral méditerranéen reste à évaluer. La création de stations le long du littoral a permis certes d'ancrer une activité de loisir et de tourisme, pour concurrencer nos voisins frontaliers. Pour autant, l'évolution de notre société, les effets du changement climatique et les alertes de nos scientifiques sur la baisse dramatique de la biodiversité, ainsi que les conséquences de la pandémie actuelle, doivent nous amener à analyse ce modèle de développement et traduire nos conclusions dans une approche rigoureuse de préservation du littoral: arrêt d'artificialisation des espaces naturels, abandon des projets d'extension de ports, réaménagement des sites existants pour les rendre plus propre et plus durables, contrôle réel des constructions sauvages, etc. Le littoral est un bien commun, sa protection est l'avenir de notre économie locale avec la valorisation des espaces existants.

  • AnnaD - 04/08/2021 - 11:51

    • Exploitation et valorisation des ressources biologiques :Pêche professionnelle, Aquaculture, Commercialisation et transformation des produits de la mer, Agriculture
    • Tourisme littoral et loisirs : Tourisme littoral, Navigation de plaisance et sports nautiques, Pêche de loisir
    • Préservation des ressources, de la biodiversité et des milieux marins

    - Exploitation des ressources biologiques : j'ai l'impression qu'il y a peu de contrôle, qu'il y a du laxisme sur les pratiques encadrées et notamment sur les captures accidentelles (faune que l'on attrape dans les filet sans le vouloir et qui est remise MORTE à la mer).
    - Préservation des ressources : peu de suivi, un peu comme la compensation carbone ou écologique. Il y a des plans et parfois des actions mais quels bilans ?
    - Tourisme littoral et loisirs : quels impacts ? Le littoral français Méditerranée est connu pour un tourisme estival de masse mais quel impact sur l'environnement ? Déchets en augmentation (restaurants, hôtels... donc emballages individuels), négligence des touristes, activités polluantes ou destructrices...

    Hugues
    les collectivités littorales concernées par le tourisme de masse estival ont souvent tendance à éviter toute communication sur les effets de cet afflux très dense de population. Elles doivent au titre de leur co responsabilité (avec le Département, la Région et l'Etat) mettre en oeuvre toutes les actions permettant de limiter les impacts environnementaux de cette activité touristique, et s'assurer de la communication des données, particulièrement celles touchant à la santé humaine. Pollution de toutes sortes, déchets, eaux usées traitées, etc; doivent etre suivies de manière rigoureuse et contrôlés par des organismes indépendants.
  • Reckel - 30/07/2021 - 11:56

    • Tourisme littoral et loisirs : Tourisme littoral, Navigation de plaisance et sports nautiques, Pêche de loisir
    • Occupation et gestion des espaces littoraux : Artificialisation des territoires et gestion des risques littoraux, Protection et mise en valeur des milieux naturels, sites, paysages et patrimoines culturels
    • Sécurité et sûreté des espaces maritimes

    La fédération des CIL du bord de mer Hyèrois est concernée par la préservation de tout le littoral Hyérois , que ce soit le trait de cote, la gestion des ports et celle des déchets.
    Il est impossible d'obtenir les chiffres d'occupation hotelière des ports de plaisance du Var. C'est pourtant nécessaire calculer la rentabilité du projet de récupération des eaux usées à flot et au port grace à des barges dédiées.
    Nous souhaitons que les écologistes apprennent à relativiser l'atteinte nécessaire d'une surface de quelques mètres carrés de posidonies quand la baie de Hyères en est entièrement tapissée jusqu'à une profondeur de 20 mètres.
    Nous regrettons également que le tombolo Ouest de la presqu'ile de Giens soit systématiquement débarrassé des congères de posidonies, alors qu'il faudrait les remettre de façon ordonnées à l'automne pour le protèger.

J'ajoute ma contribution

Contributions are closed globally.

Back to top