2- Le programme de surveillance vous semble-t-il contribuer efficacement à l’évaluation de l’état écologique des eaux marines et de l’atteinte des objectifs environnementaux ? | Stratégies de façade maritime

Identification des pistes en matière de suivi

2- Le programme de surveillance vous semble-t-il contribuer efficacement à l’évaluation de l’état écologique des eaux marines et de l’atteinte des objectifs environnementaux ?

Le dispositif de suivi recense les programmes de surveillance et vise à prendre en compte les différentes composantes de l’écosystème et pressions .

Retrouvez la présentation du dispositif de suivi et des différentes parties du DSF.

Vous pouvez retrouver l'ingralité du dispositif de suivi dans l'onglet "Dispositif de suivi" de la façade.

  • Un manque de prise en compte des impacts cumulés des activités maritimes

    NL - 20/08/2021 - 12:06

    Les informations sur les activités économiques existantes sur la façade sont parcellaires notamment
    lorsqu’il s’agit de l’évaluation de leurs impacts actuels sur les habitats et les espèces et de leurs impacts
    cumulés avec les autres activités existantes. La connaissance des impacts des activités existantes et
    x
    x
    x
    de leur cumul est essentielle pour limiter les pressions sur le milieu marin et définir les possibilités
    d’ajout d’une nouvelle activité. Ce sont les impacts cumulés qui conditionnent l'atteinte du Bon Etat Ecologique, et celui-ci est déjàmenacé aujourd'hui par les seules activités déjà existantes. Les zones de développement de l'éolien offshore, nouvelle activité entrante, doivent donc être définies et évaluées de manière intégrée (cumul avec les autres activités) dans le DSF.
    Sur le plan financier, la lecture de l’avis de l’autorité environnementale souligne l’absence de bilan financier pour les actions soutenues.

  • manque de prise en compte des impacts cumulés des activités maritimes

    Brigitte - 20/08/2021 - 10:22

    manque de prise en compte des impacts cumulés des activités maritimes

  • Avis Thème 4-2

    Dalame - 18/08/2021 - 21:42

    Quand on peut lire dans l'avis de l'Autorité Environnementale (AE) description du BEE §2.2.1 que par ex pour HB l'écart entre l'état actuel et le BEE est soit élevé (70%) soit non évalué sans autre précision ou pondération, comment comprendre les chiffres qui vous sont présentés? Le programme de surveillance fait sens si la façon dont les chiffres sont obtenus sont clairs. Le suivi est nécessaire mais doit être compréhensible par tous. Un effort est à faire dan ce sens par les personnes en charge des dossiers. La connaissance des impacts des activités existantes, de leur cumul et de leur évolution est essentielle pour faire une corrélation crédible avec l'évolution de l'état de l'habitat et proposer les mesures correctives le cas échéant.

  • Impact du nautisme : Se rapprocher de la méthode utilisée pour mesurer le risque pêche pro.

    yann56 - 18/08/2021 - 17:02

    L'impact de la plaisance ne doit pas être évaluée uniquement par sa présence et les dégradations "supposées" sur l'environnement que le développement de sa pratique laisse penser. A l'instar de la pêche professionnelle elle doit bénéficier d'une évaluation des risques de dégradation des habitats naturels et des espèces d'intérêts communautaire sur les zones N2000 maritime par le MNHN-SPN/MEDDE-DPMA 2012. Méthode basée sur l'évaluation de l'impact sur l'habitat.

  • Objectifs bien bien flous !

    UPRB - 18/08/2021 - 10:36

    L'avis de l'Autorité Environnementale (AE) souligne que l'écart entre l'état actuel et le Bon Etat Ecologique est soit élevé, soit non évalué sans autre précision … Comment dire mieux ?!
    La connaissance des impacts cumulés des activités actuelles n'est -elle pas ESSENTIELLE pour projeter l’évolution de l’état de l’habitat marin et proposer -seulement à partir de là- les mesures correctives le cas échéant’

  • Thème 4-2

    Aldo56 - 15/08/2021 - 18:31

    Quand on peut lire dans l'avis de l'Autorité Environnementale (AE) description du BEE §2.2.1 que par ex pour HB l'écart entre l'état actuel et le BEE est soit élevé (70%) soit non évalué sans autre précision ou pondération, comment comprendre les chiffres qui vous sont présentés? Le programme de surveillance fait sens si la façon dont les chiffres sont obtenus sont clairs. Le suivi est nécessaire mais doit être compréhensible par tous. Un effort est à faire dan ce sens par les personnes en charge des dossiers. La connaissance des impacts des activités existantes, de leur cumul et de leur évolution est essentielle pour faire une corrélation crédible avec l'évolution de l'état de l'habitat et proposer les mesures correctives le cas échéant.

  • Plus de surveillance et pour l'ensemble des espèces

    Audrey - 15/08/2021 - 16:41

    Pas assez de surveillance: il faut imposer les caméras embarquées, surveiller les prises accidentelles et l'ensemble des stocks des autres espèces.

    Surveiller les bateaux et entreprises pour éviter la polution (filets de pêches laissés à la dérives, eaux usées...)

    Ce qui suppose de donner plus de moyens financiers/humains afin de pouvoir contrôler correctement

  • avis thème 4.2

    A.U.P.V. - 15/08/2021 - 14:40

    Quand on peut lire dans l'avis de l'Autorité Environnementale(AE) description du BEE §2.2.1que par ex pour HB l'écart entre l'état actuel et le BEE est soit élevé (70%) soit non évalué sans précision autre ou pondération quelconque , comment comprendre les chiffres qui vous sont présentés?
    o le programme de surveillance fait sens si la façon dont les chiffres sont obtenus sont clairs .
    o Le suivi est nécessaire , mais doit être compréhensible par tous .Un effort est à faire dans ce sens par les personnes en charge des dossiers.

    la connaissance des impacts des activités existantes , de leur cumul et de leur évolution est essentielle pour faire une corrélation crédible avec l'évolution de l'état de l'habitat et proposer des mesures correctives

  • Un manque de prise en compte des impacts cumulés des activités maritimes

    Jean-Jacques KERVINIO - 14/08/2021 - 11:31

    Les informations sur les activités économiques existantes sur la façade sont parcellaires notamment lorsqu’il s’agit de l’évaluation de leurs impacts actuels sur les habitats et les espèces et de leurs impacts cumulés avec les autres activités existantes. La connaissance des impacts des activités existantes et de leur cumul est essentielle pour limiter les pressions sur le milieu marin et définir les possibilités d’ajout d’une nouvelle activité.
    Ce sont les impacts cumulés qui conditionnent l'atteinte du Bon Etat Ecologique, et celui-ci est déjà menacé aujourd'hui par les seules activités déjà existantes. Les zones de développement de l'éolien offshore, nouvelle activité entrante, doivent donc être définies et évaluées de manière intégrée (cumul avec les autres activités) dans le DSF.
    Sur le plan financier, la lecture de l’avis de l’autorité environnementale souligne l’absence de bilan financier pour les actions soutenues.

  • Nécessité d'une bonne interopérabilité des données de surveillance

    Catherine Belin - 11/08/2021 - 17:06

    Si les données acquises sur le milieu marin sont nombreuses, et pour une partie d'entre elles, présentes dans des bases de données structurées, nationales, et compatibles avec des bases de données internationales (Cf. Quadrige, base de données maintenue par Ifremer), il serait vraiment important que les données terrestres impactant le milieu littoral, par exemple les données sur les flux de nutriments provenant de bassins versants, soient plus facilement accessibles et compatibles avec les données marines. C'est ce qui permettrait une meilleure interprétation des indicateurs de l'évaluation de l'état écologique des eaux marines.

J'ajoute ma contribution

Contributions are closed globally.

Back to top