3- D’autres dispositifs de surveillance vous semblent-ils nécessaires pour permettre l’évaluation permanente de l’état écologique des eaux marines et de la mise à jour périodique des objectifs environnementaux ? | Stratégies de façade maritime

Identification des pistes en matière de suivi

3- D’autres dispositifs de surveillance vous semblent-ils nécessaires pour permettre l’évaluation permanente de l’état écologique des eaux marines et de la mise à jour périodique des objectifs environnementaux ?

Retrouvez la présentation du dispositif de suivi et des différentes parties du DSF.

Vous pouvez retrouver l'ingralité du dispositif de suivi dans l'onglet "Dispositif de suivi" de la façade.

Commentaires

Sar

Un détail : le nom du projet porte la mention "2030". Cela veut-il dire qu'il faudrait 9 ans pour seulement commencer à appliquer les mesures proposées ? Plus je parcours ce texte et plus je doute qu'il vaille le coût du salaire des gens qui y ont travaillé...

sauvonslamer.com

Commençons par régler les questions urgentes avant d’enrichir la palette d’organismes redondants ou inutiles !!!
1- La surpêche !!! c’est un ENORME PROGRAMME si l’on veut enrayer l’effondrement des espèces économiques et les conséquences écologiques qui nous attendent comme l’ inversion de faune et de flore sous-marine
2- La réforme de la pêche professionnelle notamment la remise en cause voir l’abandon de la délégation de service public accordée au Puissant et devenu incontournable Comité National des pêches :
3- Contrôler les relations troubles qui existent entre le CNP et les élus locaux nationaux et enquêter sur les possibles financement illicites de campagnes.

  • Un coup double...

    Association T EAU T O PHIL - 20/08/2021 - 22:13

    Et si le développement accéléré de la gestion intégrée des eaux de pluies urbaines et de la déconnexion de surfaces imperméabilisées au réseau donnaient déjà une impulsion forte à la diminution des macro déchets urbains abandonnés (nos DUMP) rejetés depuis la Terre à nos mers et océans...

  • Santions dissuasives / caméras embarquées / recensement des échouages + Actions concrêtess

    Audrey - 15/08/2021 - 17:00

    Quel interêt de surveiller sans actions concrètes?
    Les polueurs ne doivent plus en tirer un avantage (il faut des sanctions dissuasive (arrêt de l'activité...)

    - caméras embarquées sur les bateaux de pêche (qui filment l'entièreté des bateaux et h24)

    - Recensement des echouages de l'ensemble des espèces (dauphins, oiseaux, tortues, poissons...)

    - beaucoup plus de contrôles pour pouvoir exploiter ces vidéos mais également des contrôles sur le terrain (pêches, activités de loisirs, activités polluantes...) + sanctions

    - prendre en compte les études menées sur le terrain (par des associations, scientifiques) afin d'être beaucoup plus réactifs. le problème est qu'une grande partie des données est déjà connue mais aucune action n'est mise en place pour lutter contre la destruction de la biodiviersité (le gouvernement se contente de mettre en place des etudes inutilement puisque résultats déjà connus), lobbies avant tout ?

  • science participative

    ericd - 15/08/2021 - 11:11

    Il faut un portail commun de science participative où on pourrait signaler une pollution, l'observation des espèces, de l'érosion, etc...

  • ESPÈCES INVASIVES

    charlyD - 09/08/2021 - 19:58

    Pour les espèces invasives, une plate-forme participative pourrait être proposée pour centraliser toutes les observations ou découvertes des citoyens dans les secteurs les plus variés.

  • DES MOYENS TECHNIQUES MAL UTILISES

    poseidon33550 - 09/08/2021 - 19:21

    La taille des rectangles statistiques des zones CIEM (0,5° de latitude et 1° de longitude) est
    beaucoup trop grande et inadaptée à nos besoins de connaissance beaucoup plus fins pour savoir ce qui se passe dans la zone côtière des trois premiers milles. Cette bande devrait être spécifiquement individualisée dans le recueil des positionnements des navires de pêche.
    Les sémaphores sont des ouvrages qui devraient être mis à contribution. En théorie, ils le sont.
    En pratique, ils ne coopèrent pas assez aux missions de surveillance de la réglementation de la pêche.
    Les drones aériens devraient être mis à contribution pour surveiller des activités de pêche en zone
    interdite (chalutage dans les trois milles), des transbordements en mer ou d'autres infractions.

  • SIGNALEMENT PARTICIPATIF DES ATTEINTES A L'ENVIRONNEMENT

    Nina SIPRA - 08/08/2021 - 18:30

    Une plate-forme de signalement des incidents devrait être mis en place, pas seulement pour les incidents sanitaires ou les espèces invasives.
    En Grande-Bretagne, les autorités appellent tous les intervenants à les aider pour lutter contre la vente illégale de poissons à travers la campagne "Looks fishy ? Don't risk it!" d'avril 2016.
    Dans les Cornouailles, l'administration anglo-saxonne met régulièrement à jour la liste des affaires de pêche illégale et des sanctions prononcées depuis 2015.
    L'ONG CRIME STOPPERS traite tous les actes délictuels, notamment ceux en relation avec
    l'environnement, comme des faits de pollution, de braconnage en tous genres ou de destruction d'habitats naturels.
    Aux USA, l'administration américaine NOAA propose un numéro 24h/24. L'administration
    propose des récompenses sur des cas ciblés, comme par exemple 54 000 $ pour des destructions de dauphins par arme à feu.
    En Australie, existe le même système gouvernemental avec CRIMFISH, et un numéro de
    signalement.

  • À QUAND UNE POLITIQUE EFFICCE DU CONTRÔLE EN FRANCE

    TM64 - 01/08/2021 - 17:12

    Les contrôles, et notamment les inspections en mer, sont dramatiquement insuffisants et il n'existe aucune volonté politique pour que cela change. Ceci permet la poursuite de circuits illégaux qui profitent à ceux aussi qui les protègent. Pour les amateurs, il serait très efficace d'attendre les navires au retour dans leur port d'attache pour les contrôler. Des thons rouges et des quantités importantes de bars sous tailles sont ainsi débarqués régulièrement en toute impunité sur les pontons.
    Il n'existe en France aucune évaluation publique expliquant comment la France se conforme aux obligations du règlement européen organisant le contrôle des pêches. Il n'existe pas de données globales et publiques sur le nombre exact d'infractions commises chaque année en France, et de sanctions administratives imposées par les autorités compétentes. Les données concernant les sanctions pénales restent floues.

  • COMPTER LES OISEAUX ECHOUÉS

    Laurent OSSWALD - 29/07/2021 - 18:08

    Il faut estimer les oiseaux échoués partout, ou au moins sur une portion significative du littoral de la région marine concernée. Pour le golfe Sud Atlantique, il faut compter les échouages sur les côtes girondines et landaises, où ils sont parfois spectaculaires et illustrent des phénomènes de mortalité méconnus dont personne ne parle.

  • ENCADRER LA PÊCHE AMATEUR

    Jessica Salmon - 23/07/2021 - 14:44

    L'encadrement de la pêche amateur reste à mettre en place. Il n'est plus possible de laisser des millions de personnes prélever en mer sans en connaître l'effort de pêche, les prélèvements ou le degré de connaissances des règlements ou des données environnementales. La chasse est encadrée par un permis lui-même assujetti à un niveau minimal de connaissances sanctionné par un examen. La pêche récréative doit être traitée avec la même importance. Il faut imposer une structure nationale qui permettra de comptabiliser les pratiquants, des les informer et les éduquer (la tâche est immense) et de connaître en retour leurs captures. La déclaration des captures devrait être obligatoire et n'a aucune raison de se limiter à quelques espèces.

  • QUALITÉ SANITAIRE DES EAUX DE BAIGNADES ET POLLUTION SONORE

    ingrid716 - 22/07/2021 - 22:08

    Concernant la qualité sanitaire de l'eau de baignade, une plate-forme participative devrait inciterles usagers de la mer à signaler les pathologies dont ils ont été victimes (conjonctivites, otites, sinusites, furoncles, dermatoses,etc).

    Les pêcheurs, les baigneurs ou les surfeurs devraient pouvoir
    y déposer leurs observations. Les médecins devraient pouvoir communiquer aussi sur ces
    pathologies qu'ils ont traitées.

    Un observatoire public devrait être dédié à ce problème alors qu'on assiste à une désinformation croissante avec la multiplication des « pavillons bleus ». La pollution
    chimique des eaux littorales devrait être mieux connue.
    Pour la pollution sonore, des systèmes d'enregistrement des ondes sonores devraient être déployés dans les zones à forte fréquentation par les navires de pêche, professionnels ou amateurs.

J'ajoute ma contribution

Contributions are closed globally.

Back to top