Les actions proposées vous paraissent-elles pertinentes au regard des enjeux en présence dans chaque zone de la façade ? Identifiez-vous des actions prioritaires ou qui manquent dans cette liste ? | Stratégies de façade maritime

Identification des zones de déploiement des actions à l’échelle de la façade

Les actions proposées vous paraissent-elles pertinentes au regard des enjeux en présence dans chaque zone de la façade ? Identifiez-vous des actions prioritaires ou qui manquent dans cette liste ?

La répartition des actions par secteur géographique de la carte des vocations est le fruit d’une première étape de spatialisation des actions en fonction des enjeux auxquels celles-ci répondent.

A ce stade du processus, cette localisation revêt un caractère indicatif.

Une fois la consultation achevée et le document adopté, cette localisation sera affinée avec les partenaires, notamment les collectivités locales, afin de s’assurer que le déploiement des actions soit cohérent avec les dynamiques du territoire.

Vous pouvez accéder à la liste des actions par zone de vocation.

  • Au cas où ne pas oublier...

    Association T EAU T O PHIL - 20/08/2021 - 21:43

    Juste ne pas oublier qu'à terre bien loin du littoral, il est possible de saturer mers et océans. Le petit et le grand cycle de l'eau sont connus depuis plus de 30 ans. Partageons le grand cycle du déchet urbain abandonné : la nature ne nous a pas attendu pour que celui du macro, micro et nano plastique se mettent en route.

  • Planifier le déploiement des énergies marines renouvelables

    Annegge - 20/08/2021 - 18:03

    Les énergies marines renouvelables (éolien en mer, hydrolien, houlomoteur etc.) sont des sources d'énergies qui permettront de répondre à nos besoins en électricité à venir de manière durable et respectueuse de l'environnement, tout en générant des activités industrielles et maritimes à l'échelle régionale et nationale.
    La feuille de route française en matière d'énergie prévoit ainsi une accélération de leur développement dans les prochaines années : pour que les projets soient menés à bien et s'intègrent au mieux dans l'espace et l'environnement, en cohabitation avec notamment les activités pré-existantes, il est essentiel de planifier, d'un point de vue cartographique et à long terme (et non projet par projet), les zones à même d'accueillir, en fonction de la ressource en vent, houle, courant, des données environnementales et des données relatives aux activités en présence, les zones sur lesquelles ces parcs pourront être installés.

  • Pertinence du zonage et cohérence des actions

    Surfrider Foundation Europe - 20/08/2021 - 09:59

    Le zonage ne nous parait pas toujours pertinent pour répondre à des considération environnementales.
    Les actions développées sur chaque zonage manquent parfois de cohérence à la fois pour atteindre le bon état écologique visés et les objectifs mais aussi entre elles.

  • Pertinence du zonage et cohérence des actions

    Surfrider Foundation Europe - 20/08/2021 - 09:59

    Le zonage ne nous parait pas toujours pertinent pour répondre à des considération environnementales.
    Les actions développées sur chaque zonage manquent parfois de cohérence à la fois pour atteindre le bon état écologique visés et les objectifs mais aussi entre elles.

  • Pertinence du zonage et cohérence des actions

    Surfrider Foundation Europe - 20/08/2021 - 09:59

    Le zonage ne nous parait pas toujours pertinent pour répondre à des considération environnementales.
    Les actions développées sur chaque zonage manquent parfois de cohérence à la fois pour atteindre le bon état écologique visés et les objectifs mais aussi entre elles.

  • Décliner les actions en fonction d'une vocation dominante pour chaque zone

    MJ IJD - 19/08/2021 - 15:57

    La priorisation des actions n'apparaît pas à ce stade pour chaque zone, faute d'une vocation dominante / enjeu ou risque dominant. Il y a un fort risque que les collectivités ne choisissent dans ce menu que les actions abondamment financées et/ou qui n'obligent pas à modifier les pratiques existantes. Cette étape pourrait être confiée à un groupe de travail "local" ad hoc, éventuellement basé sur la commission nautique locale en formation élargie ou sur un ou plusieurs COPIL Natura 2000.
    De manière générale, il faut inscrire l'action ZAN "zéro artificialisation nette" dans les PLU et SCOT et prévoir d'accompagner les actions visant à limiter la fréquentation des sites protégés ou fragiles.

  • Des zonages qui ne repondent pas aux objectifs de maintien d'un bon état global de la façade maritime

    LPO PACA - 18/08/2021 - 09:54

    Le zonage souvent arbitraire ne nous semble pas toujours pertinent : les grands aplats de couleurs définissent les zones protégées avec des oublis des hinterlands, réservoirs de biodiversité proches non ou mal protégés, l’absence de nuances nuit a une lecture prospective du document.
    A l'instar de l'approche générale, les zonages définis pour le DSF ne nous semblent pas en mesure de répondre aux objectifs de maintien d’un bon état global de la façade maritime.
    Cette démarche favorise le développement économique aux dépends de la protection de la biodiversité et nous relevons que les actions prioritaires protectrices se sont progressivement diluées au cours du temps.

  • Proposer des perspectives respectant les fonctionnements des milieux

    Réseau FNE en Méditerranée - 17/08/2021 - 15:59

    Aucune prospective n'est lisible par le biais de ces zonages. Les délimitations proposées établissent un état des lieux, mais ne dégagent pas une vocation dominante ou une priorité qui serait donnée à tel territoire dans une vision holistique de la Méditerranée et de son fonctionnement bioécologique. Le DSF doit proposer des perspectives : dans certains secteurs, des activités sont à exclure, parce que non compatibles avec les objectifs de bon état et/ou avec d'autres activités, maintenant et en adaptation aux changements climatiques.
    Les délimitations sont basées davantage sur des considérations économiques, même si les grands espaces sous statut juridique protecteur ont bien été pris en compte, entrainant un manque de considération pour les espaces "ordinaires". Pour un réel intérêt écologique de ces espaces, le DSF doit proposer un maillage régulier de la façade par des AMP représentatives des divers habitats et de taille suffisante, gérées et suivies (espaces adjacents inclus).

  • Prioriser davantage pour chaque zone les actions (max 10-12), même si pas consensuelles, en fonction de leur vocation

    ASPONA - 17/08/2021 - 11:16

    Le menu des actions proposées pour la zone 17 est trop ouvert, pas priorisé au vu de la pression exercée par la grande plaisance, de la sur-fréquentation balnéaire, du niveau très élevé d’artificialisation du littoral et des carences de raccordement au réseau d’assainissement. La situation transfrontalière avec Monaco et Italie n’est pas prise en compte.
    Parmi les actions manquantes, il faudrait inclure l’effacement de certains ouvrages, la renaturation des embouchures de fleuves côtiers et l’expérimentation de la désartificialisation pour les terre-pleins sur la mer. Le « ZAN » devrait être impératif dans les communes où le taux dépasse 80% et inclure les digues sous-marines.
    Le menu devrait coupler les actions complémentaires : par ex, qualité des eaux de baignade, réduction des déchets marins, traitement des effluents, non réutilisation des sables issus de dragage pour les plages, contrôle des engins de plage et analyses biologiques plus fréquentes, « profil de plage » obligatoire.

  • dimensionner la politique des contrôles à la réalité des enjeux

    ANNEP - 16/08/2021 - 15:37

    Actions prioritaires :
    Encadrement efficace de la pêche non sélective type chaluts et filets fixes (stop subvention)
    Mise en place d’une bande marine sans filet

J'ajoute ma contribution

Contributions are closed globally.

Back to top