Le bon état écologique des milieux marins et littoraux

Comment réduire les pollutions venues de la terre, qui influencent la bonne qualité de l’eau sur le littoral ?

Ajouter ma contribution
  • Lutte par la sensibilisation et l'encouragement

    Alexandre Davoult - 23 Mars 2018 - 19h01

    - Programmes de sensibilisation au recyclage à la pollution, et ceux le plus tôt possible (importance de sensibiliser dès le plus jeune âge).
    - Installations de bennes sur les plages plus important.
    - Action en amont : Privilégier les matières biodégradables et interdire si possible le plastique (comme pour le coton tige en substituant avec autre chose).
    - Amendes plus fortes pour les pollueurs pris en flagrant délit de pollution (et répression plus grande en général) et augmenter les peines déjà existantes.
    - Promouvoir les travaux intérêts généraux.
    - Encourager les énergies propres par le biais de subvention en prenant exemple sur nos voisin du nord. En favorisant le GNL et faire un terminal portuaire dans les grands ports maritimes comme notamment celui du Havre

  • Améliorer la qualité de la ressource en eau (1/3)

    Baie de Somme 3 Vallées - 23 Mars 2018 - 16h25

    Directement dépendante de la qualité des eaux marines ; - elle-même corrélée à la qualité de l’eau des fleuves - ; la qualité de l’environnement marin de la façade Manche Est – Mer du Nord est indissociable de la qualité de l’environnement terrestre de la frontière belge au golfe anglo-normand.

    La mesure 1.3.1 du Projet de charte du Parc naturel régional Baie de Somme Picardie maritime souligne l’enjeu de la préservation de la ressource en eau pour le territoire de Picardie maritime. Afin de développer les actions de réduction des pollutions et valoriser les bonnes pratiques, on recense dans les objectifs qu’elle poursuit diverses initiatives telles :

  • Améliorer la qualité de la ressource en eau (2/3)

    Baie de Somme 3 Vallées - 23 Mars 2018 - 16h24

    • Accompagnement des collectivités pour supprimer l’usage des produits phytosanitaires dans la gestion des espaces communaux, favoriser l’infiltration des eaux pluviales, développer leur technicité en matière d’assainissement, mettre en œuvre des pratiques innovantes de traitement des eaux (cf. phyto-filtration), identifier dans le cadre des SAGE les secteurs devant faire l’objet d’opérations de reconquête de la qualité de l’eau, assurer la surveillance régulière de la qualité des eaux rejetées dans l’environnement et prendre en compte la préservation de la ressource en eau dans les documents d’urbanisme (cf. PLUi, SCoT) ;
    • Développement de pratiques agricoles certifiées (cf. AB, HVE, ISO, …) ou respectant un référentiel (Quali’Terre, agriculture raisonnée, …), de pratiques d’élevage extensif préservant les prairies pâturées, la diminution de l’utilisation d’engrais et de phytosanitaires, la réduction de leur lessivage et de leur transfert dans les cours d'eau (cf. bandes enherbéées)

  • Améliorer la qualité de la ressource en eau (3/3)

    Baie de Somme 3 Vallées - 23 Mars 2018 - 16h15

    • La réduction des pollutions industrielles par la mise en place d’opérations de suivi, la promotion des bonnes pratiques industrielles (cf. les industries du Vimeu qui améliorent au quotidien leur performance environnementale), la recherche de solutions pour limiter le risque engendré par les friches industrielles ;
    • L’accompagnement des équipements touristiques pour se doter d’installations de traitement des eaux résiduaires idoines et assurer leur bon fonctionnement, notamment en période de pic de fréquentation ;
    • La sensibilisation de la population, comme des visiteurs, aux enjeux de préservation de la ressource en eau, pour engendrer un changement des pratiques.

  • Déchets solides

    Baie de Somme 3 Vallées - 23 Mars 2018 - 16h11

    Il faut souligner la place qu’occupent les déchets solides parmi les pollutions marines de la façade Manche Est – Mer du Nord. D’où la nécessité d’encourager les établissements publics de coopération intercommunale, gestionnaires de déchets, à porter des programmes locaux de prévention des déchets et à mettre en place des actions en faveur de la diminution à la source de ces déchets ; - ce d’autant plus que de telles initiatives représentent un facteur positif pour la mise en place d’actions en faveur de l’économie circulaire.

  • Impliquer les enfants

    Céline Lahaye - 21 Mars 2018 - 06h50

    Apprendre aux enfants dés le plus jeune âge le rôle des écosystèmes marins au travers de sorties de classe, de la venue d’ intervenants en école (scientifiques, marins pêcheurs, associations )

  • Encourager l'agriculture Biologique

    afddouvres - 12 Mars 2018 - 21h51

    Inciter les agriculteurs à évoluer vers une agriculture Biologique, en mettant en place les formations et informations sur l'utilisation de produits et techniques naturels,
    Interdire immédiatement les produits phytosanitaires
    Tendre vers des pratiques respectueuses de l'environnement

  • Controle de la qualité des eaux fluviales

    afddouvres - 12 Mars 2018 - 21h40

    Mettre en place un contrôle rigoureux, permanent, sans dérogation aucune, sur tous les rejets en mer.
    Appliquer des amendes dissuasives, avec comme principe : pollueur deux fois payeur

  • Arrêt immédiat des clapages

    afddouvres - 12 Mars 2018 - 21h25

    Retraitement à terre de toutes les boues des dragages
    Interdire les dépôts en mer
    la prise en charge du traitement de ces déchets par les usagers (professionnels de la mer, plaisanciers, etc.) : principe du pollueur payeur

    bruno
    Les sables et matériaux de dragage extraits à un emplacement portuaire, en mer ou rivière sont déplacés à un second emplacement en mer. Si ces matériaux extraits présentent une nocivité, celle-ci se réduira-t-elle lorsqu'ils seront déchargés à terre?
    • Pas d'accord
      0
  • Retenons nos enjoliveurs-bouteilles-canettes-mégots... la VUPO suivra !

    Association T EAU T O PHIL - 11 Mars 2018 - 20h26

    Il est indispensable que l’effort n’incombe pas uniquement aux communes littorales. Face à un enjeu majeur abstrait pour 2030, le mégot et le plastique peuvent symboliser le lien quotidien de notre cadre de vie à nos océans.
    Tout macro-déchet récupéré à tout endroit des terres émergées, ce sont des milliards… gagnés demain en macro, micro, nano… polluants. Une grille à la source dans un réseau pluvial est étonnamment simple et efficiente ! Sans négliger aucun polluant, il s'agit d'intercepter 100% des mégots et plastiques à la source des Rejets Urbains de Temps de Pluie. Cette action proche de l'avaloir (ou bouche d'égout) enclenchera également une politique globale vers une Valorisation Urbaine de la Pluie pour l’Océan (VUPO) : regardons la pluie urbaine comme une Ressource au lieu d’un Risque ou d’un Rejet.
    La valorisation de l'eau de pluie et de ses déchets doit devenir dans notre quotidien une industrie qui gère la pluie urbaine en une ressource stratégique vitale.

    Steph SANDOZ
    Oui
    • Pas d'accord
      0

J'ajoute ma contribution

Les contributions sont désormais closes

Back to top