Le bon état écologique des milieux marins et littoraux

Pensez-vous nécessaire de renforcer la protection des milieux marins et littoraux en Méditerranée ? Si oui, comment ?

Ajouter ma contribution
  • Protection des milieux littoraux sableux

    AVSANE - 24 Mars 2018 - 17h04

    • Éviter pour les grands littoraux sableux d’araser le haut de la plage aérienne, pour nettoyage, afin d’éviter la mise en déséquilibre des volumes sableux de la plage sous-marine. Cette attention permet de conserver autant que possible les dunes sous-marines existantes qui sous tempête régule les volumes de sable mobilisé. Un exemple type est celui de la plage de Pampelonne à Ramatuelle dans la presqu’île de Saint-Tropez.
    • Réduire autant que faire ce peut les pollutions apportées par les petits fleuves côtiers, sachant qu’on ne peut envoyer les eaux dans une station d’épuration.
    • La remarque précédente conduit à la problématique des postes de relèvement des réseaux d’assainissement qui déversent sous-orage des eaux brutes non traitées. Il convient d’en surveiller le fonctionnement avec rigueur.

  • Protection des milieux littoraux sableux

    AVSANE - 24 Mars 2018 - 17h02

    • Reconsidérer les techniques des épis sur les littoraux sableux ou graveleux : éviter les épis orthogonaux, au profit d’épis implantés en oblique dans le sens des courants de « dérives littorales ».
    • Pour tous les ports ouvert à la dérive littorale qui est de nature à combler un port, prévoir le dragage des sables et graviers en reportant les produits de dragage le plus en amont possible sur le littoral pour ralentir les phénomènes d’érosion et de comblement en maintenant des volumes de sables et graviers compatibles avec les équilibres de plage (exemple le port de Bormes-les-Mimosas).

  • Protection des milieux littoraux

    AVSANE - 24 Mars 2018 - 16h58

    • Un renforcement des protections est nécessaire en tous lieux sensibles des littoraux méditerranéens.
    • Après avoir récupéré des espaces avec la mise en place des sentiers du littoral il conviendrait de déporter les zones urbanisables un peu plus en arrière du littoral.
    • Traiter les vallons littoraux en systèmes de « restanques », lorsque la nature des sols le permet, afin de conserver des sols, de l’eau, et de réduire les érosions violentes sous orages.
    • Établir lorsque cela ce peut des structures de stabilisation de falaise, par protection directe tel que gabionnage ou par agrafage (béton ferraillé) pour solidifier les terrains sensibles. Ou encore, traiter les glissements de terrain dans lesquels on ne rencontre pas la montmorillonite, argile gonflante.

  • La pêche industrielle et la pèche de loisir

    AVSANE - 24 Mars 2018 - 16h53

    • Limiter la pêche industrielle, bien que n'impliquant pas automatiquement une meilleure protection des milieux marins et littoraux, n'en reste pas moins une mesure nécessaire qui permettrait la reconstitution de stocks (ex. le thon rouge). Appliquée par la seule France, cette mesure aurait pour résultats de renforcer la grogne des pêcheurs français mais pas les stocks halieutiques !
    • Limiter la pèche de loisir pendant les période de reproduction , tout particulièrement la pèche pratiquée sans discernement le long des rivages dite "chasse sous-marine"… - Créer beaucoup plus de zones de non prélèvement.

  • Protection littoral et ports propres

    AVSANE - 24 Mars 2018 - 16h50

    • Développer et organiser des mouillages écologiques des bateaux de plaisance organisés sur bouées ancrées « proprement »,
    • Appliquer la politique de ports propres et restaurés écologiquement,
    • Mettre en place des mesures de protection des espaces des fonds marins nécessaires au maintien des équilibre écologiques, (prairies de cymodocées et des herbiers de posidonies)
    • Mettre en place les conditions nécessaires, lors des opérations de dragage des ports, pour le traitement et la valorisation des sédiments marins pollués, Ex: Centre de traitement des matériaux à La Seyne-Brégaillon.

  • Sensibilisation et emplois

    Marion B. - 23 Mars 2018 - 17h20

    Il est évident que la protection de ces milieux est primordiale, que ce soit pour des raisons écologiques ou économiques. Une grosse partie de l'économie de ces régions est basée sur la beauté de ces paysages. La partie la plus importante est la sensibilisation, les personnes qui habitent ces régions n'ont pas conscience de ces richesses écologiques, si celles ci sont sensibilisées, elles en parleront aux touristes. Deuxièmement il faut absolument durcir les lois et les contrôles concernant les pollutions en mer, les constructions dans les 100m devront être détruites (loi littoral). Dans les réserves naturelles, les moyens financiers et techniques doivent etre augmentés. Toutes ces mesures seraient créatrices d'emplois et bénéfiques pour les régions et leurs habitants.

  • Lutte contre le dégazage

    Mairie Villeneuve-Loubet - 23 Mars 2018 - 08h57

    Oui, nos services identifient principalement une obligation de lutte contre le dégazage sauvage des grosses unités.
    Ces dernières pratiquent la vidange des cuves (cuve à eaux noires et caisses noires) lors des entrées/sorties de port. Les conséquences écologiques sont doubles : une pollution à la fois bactériologique et chimique.

    Les moyens de lutte :
    • La mise à disposition de lieux de collecte par des moyens de pompages gratuits dans chaque port

    • Le développement de moyens de collecte du plan d’eau, doublé d’un renforcement des moyens de contrôle et d’un accompagnement (aides financières) à l’acquisition de moyens techniques de lutte adaptés.

    A titre d’exemple, la tenue du Salon Marina High Tech du 24 au 25 mai 2018 –dont l’un des axes repose sur l’innovation nautique, le développement durable et la protection de l’environnement marin.

  • Sensibilisation et actions

    Frédéric Gidron - 22 Mars 2018 - 19h18

    Oui, il est nécessaire et important de préservé ce milieu naturel et maritime. D'une part, c'est une vitrine sud de notre pays et d'autre part, c'est un atout touristique et économique. Il le faut préserver en régulant son activité dans le respect de la transition écologique. Ce milieu se meurt à petit feu. Alors il faut réagir en appuyant de toute nos forces et en sanctionnat le cas échéant. Il est nécessaire que les pays voisins en fassent autant. Pour cela, il faut peut-être organiser un sommet de la méditerranée....

  • Augmentation de postes dans le domaine littoral afin de permettre plus d'action de protection

    Marjo - 22 Mars 2018 - 12h04

    Oui, il est plus que nécessaire d'augmenter la protection des milieux marin en Méditerranée et ce tout au long de l'année.
    Il faudrait commencer par augmenter le budget lié à l'environnement littoral pour pouvoir augmenter le nombre de postes dans la gestion et la protection des littoraux. Avec plus de personnel, on pourrait faire plus de campagnes de prévention ET de contrôle (comme le contrôle des tailles minimales de captures).
    Pour les pêcheurs loisirs faire des rappels (dans les ports et sur les côtes) de la législation, des tailles minimales et peut-être de mettre un quotas max par espèces et par jours (afin d'éviter une surpêche ponctuelle)
    Faire des sessions d'information sur les plages avec expositions de photos, de déchets etc..
    Augmenter les mouillages écologiques et interdire de mouiller sur les prairies de posidonies.
    Faire appel à des scientifique pour la création de récif artificiel et zones de nurserie afin repeupler les populations de poissons.

  • Stp a la peche industrielle

    Isabelle Gouleret - 22 Mars 2018 - 06h13

    Faire l europe de la Méditerranée ( voir projet sarkozy)

J'ajoute ma contribution

Les contributions sont désormais closes

Back to top