Le bon état écologique des milieux marins et littoraux

Comment réduire les pollutions venues de la terre, qui influencent la bonne qualité de l’eau sur le littoral ?

Ajouter ma contribution
  • poluant

    oceanis - 25 Mars 2018 - 15h02

    ne pas faire en cachette des actions nuisibles

    Véronique ROBERT
    Comme rejeter les résidus (cadmium etc) des centrales nucléaires...
    • Pas d'accord
      0
  • Réduire à la source et sensibiliser le public

    environat - 24 Mars 2018 - 09h39

    Une fois arrivés en mer, vouloir y extraire les déchets est illusoire. Les bateaux filtreurs, des barrages filtrants, etc... ne peuvent avoir un effet conséquent sur les masses d'eau, au pire brûler du carburants pour des résultats négligeables, ou se déchiqueter lors d'une grosse tempête pour les barrages filtrants...
    Il faut donc dès la conception des objets de consommation exclure les plastiques qui deviendront déchets.
    Pour faire adhérer le public à ces changements, il est également important de sensibiliser le public à cette pollution, par des actions de nettoyages de milieu naturel(rivières, plages....) avec un encadrement compétent pour expliquer le cycle des déchets de la terre vers la mer, et de réaliser les nettoyages sans danger pour les personnes (objets dangereux, éboulement de falaise...) ni pour l'environnement (différence entre laisse de mer naturelle et pollution, période de nidification (gravelot par exemple),etc...

    Robert LAINÉ
    Ca fait des décennies que l'on parle d'éduquer le public mais visiblement les fermiers et autres gros pollueurs des rivieres ne veulent pas comprendre. Il faut mettre en place une taxe sur les produits polluants qui soit DISUASIVE et force ainsi les utilisateurs à réduire leur utilisation.
    • Pas d'accord
      0
  • CDI6

    LRlycéeBTS - 23 Mars 2018 - 14h40

    Pour réduire, il faut mieux gérer certains aspects qui engendrent une pollution marine comme le rejet de molécules chimiques ou hydrocarbures. Il est nécessaire d’encadrer les écoulements qui transportent des substances nocives comme les pesticides avec l’agriculture qui peuvent provoquer à terme des algues vertes. Mais aussi la présence d’un trop grand taux d’hydrocarbures qui polluent la qualité de l’eau et porte un impact sur les cultures d’ostréicoles par exemple, qui provoquent des impacts économiques et sanitaires. Il faudrait approfondir la recherche qui cherche à cibler les zones polluées pour agir en conséquences.

  • CDI6

    LRlycéeBTS - 23 Mars 2018 - 14h40

    Pour réduire, il faut mieux gérer certains aspects qui engendrent une pollution marine comme le rejet de molécules chimiques ou hydrocarbures. Il est nécessaire d’encadrer les écoulements qui transportent des substances nocives comme les pesticides avec l’agriculture qui peuvent provoquer à terme des algues vertes. Mais aussi la présence d’un trop grand taux d’hydrocarbures qui polluent la qualité de l’eau et porte un impact sur les cultures d’ostréicoles par exemple, qui provoquent des impacts économiques et sanitaires. Il faudrait approfondir la recherche qui cherche à cibler les zones polluées pour agir en conséquences.

  • Prise de conscience et coton-tiges

    La buche - 23 Mars 2018 - 14h01

    Nous utilisons encore beaucoup trop de plastiques, certains objets du quotidien doivent être composés à partir d’autres matériaux ou bien remplacés. Prenons l’exemple des cotons-tiges qui sont très durs à filtrer et qui composent une grande partie de la pollution marine, dans les lèses de mer. Alors qu’il est déjà possible d’en utiliser en carton, qui lui est biodégradable. Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres mais cela montre que l’Homme ne prend pas encore consciences des différents problèmes des pollutions dû à son mode de consommation ou mode de vie globalement.

    Association T EAU T O PHIL
    Pour le 1er janvier 2020.... Dans le cadre de la loi Biodiversité, l'interdiction de la mise sur le marché des cosmétiques contenant des microbilles de plastique est effective depuis le 1er janvier 2018; les coton-tiges à usage domestique dont la tige est en plastique suivront le 1er janvier 2020. Oui il faut également agir sur nos déchets, donc sur nos produits!
    • Pas d'accord
      0
  • Limiter les rejets issus de l'industrie et du millieu urbain

    le pecheur de 17 - 23 Mars 2018 - 13h54

    Pour réduire le taux de pollution terrestre dans les océans, il faut limiter les rejets issue de l'industrie et contrôler les rejets urbain, mais la principale source de pollution de l'eau en France proviens de l'agriculture, pesticide et engrais viennent polluer les nappes souterraines et ainsi l'ensemble du réseau d'eau en France qui finissent par polluer nos littoraux. Pour réduire les pollutions des eaux, il faudrait pousser les contrôle de suivi, interdire les produits fortement polluant ou y ajouter plus de restriction voire mettre en place des solutions alternatives à l'emploi des pesticides.

    Robert LAINÉ
    Tres bien le pêcheur, mais il faudrai aussi que les pêcheurs arrêtent de d'utiliser des antifouling interdits à la plaisance, le carènage sauvage et surtout l'abandon de morceaux de chaluts, cables et autres déchets que l'on voit quand on navigue derrière.
    • Pas d'accord
      0
  • Renforcer la réglementation

    benjiwave - 23 Mars 2018 - 13h53

    Pour réduire les pollutions venant de la terre sur la mer, il faut augmenter les réglementations sur terre comme en mer sur quoi ? Les pesticides (leur donner un autre regard aux agriculteurs sur d'autres produits moins dangereux pour la faune et la flore), en mer sur le passage de moteur électriques à la place du moteur à gasoil polluant, en les changeants il bénéficieront des aides de la région ainsi que de l'état.

  • Mise en place d'organismes anti-pollutions

    La buche - 23 Mars 2018 - 13h45

    Il faut mettre en place des organismes surveillants les rejets de façon efficace. Cela pourrait permettre de réduire considérablement les pollutions marines, dont la pollution de l'eau par différents polluants (exemples: plastiques, carburants, engrais chimiques...). Les organismes auront à titre d'informer les populations, et en cas d'éventuelles récidives pourront faire une demande de sanction envers les autorités compétentes. Par ce fait la qualité de l'eau sera meilleure à l'avenir.

  • Pollution terrestre

    thé-vert-equitable - 23 Mars 2018 - 13h44

    Il faudrait réduire drastiquement l'utilisation de pesticides (désherbant domestique, agricole). Adapter les produit ménager comme la lessive (qui finissent a la mer) et autres en produit écoresponsable. Renforcé les contrôles dans les usines chimiques bordant un fleuve/rivières afin d'en limiter les rejets nocif pour l'homme et la nature.
    Appliquer le principe dis de "pollueur payeur" (verbaliser les personnes, entreprises qui polluent massivement).

    le pecheur de 17
    bravo :!
    • Pas d'accord
      0
  • Les pollutions des milieux marins côtiers

    Yveline le Moal - 21 Mars 2018 - 16h11

    Elles sont diverses, marées vertes, marées noires, marées rouges, surchages, produits non naturels. d'origines diverses, agriculture, domestiques, industries. La concentration urbaine sur le littoral envoye tous ces déchets, des substances produites par l'homme, vers les mileux marins. qu'absorbent les usines de traitement des eaux? et quels sont les états des réseaux d'égout? . A divers niveaux du vivant , des perturbations des peuplements marins, des individus, des eaux, ont été observées au cours de ces 30 dernières années. Mais existe t il vraiment une recherche globale des pollutions. avec applications. des instituts seraient nécessaires, munis d'observatoires ,des eaux, du benthos... et de conclusions applicables, type " Crirade". Ce qui m'a toujours le plus manqué, ce sont des données sur la chimie des sédiments. qui fixent tout , toutes ces subtances que nous avons crées. engrais, pesticides, produits d'entretien, médicaments......

J'ajoute ma contribution

Les contributions sont désormais closes

Back to top