Le bon état écologique des milieux marins et littoraux

Comment renforcer la protection des milieux marins et littoraux en Nord Atlantique - Manche Ouest?

Ajouter ma contribution
  • Allier bon état écologique et développement

    Bretagne Vivante - 24 Mars 2018 - 00h43

    Bretagne Vivante demande qu'une réflexion rigoureuse soit engagée sur la création de sites naturels de compensation sur chaque façade maritime conformément à la Loi n° 2016-1087 du 8 août 2016 pour la reconquête de la biodiversité marine. Cette requête est faite au regard du nombre de projets d’aménagements et de développement des activités anthropiques actuellement dans le milieu marin.

    Par exemple, la création d'une macro-zone de compensation "îles et îlots de Bretagne" permettrai la conservation et la restauration d'habitats, la préservation de l’avifaune et la protection des eaux marines environnantes.

  • pour enrayer la perte de biodiversité , Eau et rivières souhaite que:

    Jean-Yves - 23 Mars 2018 - 18h20

    - soient développées des mesures réglementaires strictes pour garantir une bonne qualité microbiologique, organique et chimique de toutes les eaux afin d’obtenir pour tous organismes marins un milieu propice à leur survie, leur fonctionnalité et leur biodiversité ;
    - soient évaluées la répartition et les variations annuelles du stock de certaines espèces marines vivant en milieu côtier ;
    - soient contrôlée et interdite l’introduction des espèces invasives dans les ports et les déchargements d’eaux de ballast, que la dissémination d’espèces non-indigènes soit répertoriée et réduite au minimum lors du transfert de naissains et de stocks d’huîtres.

  • Pour protéger les milieux marins et littoraux, Eau et Rivières souhaite que...

    Jean-Yves - 23 Mars 2018 - 18h18

    - dans le SDAGE, les masses d’eau douce responsables du déclassement des masses d’eau de transition ou côtières ne soient pas classées en bonne qualité mais au moins au même niveau de déclassement que les masses d’eau de l’aval en contact avec le littoral ;

  • Pour protéger les milieux marins et littoraux, Eau et Rivières souhaite que...

    Jean-Yves - 23 Mars 2018 - 18h18

    - les SCOT et PLU ayant une façade littorale soient obligatoirement dotés d’un volet maritime ;
    - l’urbanisation de la bande littorale soit arrêtée par une application stricte et fidèle de la loi Littoral ;
    - des solutions de repli soient instituées par les collectivités dans les zones d’érosion côtière et les surfaces submersibles en réponse au changement climatique ;
    - soient simplifiés et harmonisés les outils de protection des milieux marins dans des documents communs et des gestions ouvertes et concertées (PAMM, SDAGE, Natura 2000, Aires Marines Protégées…) ;
    - se développe une meilleure collaboration entre le Comité de bassin de l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne et le Conseil Maritime de Façade, CMF-NAMO, en ce qui concerne les domaines communs touchant le littoral.

  • Pour protéger les milieux marins et littoraux, Eau et Rivières souhaite que...

    Jean-Yves - 23 Mars 2018 - 18h14

    - le développement agricole intensif terrestre ne soit pas reproduit en mer par une exploitation abusive de même type ;
    - la pêche et les projets d’aquacultures tiennent compte des conséquences sur les écosystèmes, de l’impact sur les autres activités, de la viabilité et de la valorisation économique que ces projets apportent aux territoires locaux ;
    - soient prévues des études d’impacts sur les sédiments portuaires en regard de leur toxicité, que soient interdits les clapages et les rejets de dragage en mer ;
    - soit maintenu un contrôle renforcé des navires circulant devant nos côtes, que les rejets de ballast et les carburants soufrés soient interdits, que les pollutions atmosphériques, les pluies acides et les pollutions acido-particulaires soient répertoriées ;
    - les projets d’extractions de granulats marins tiennent compte de la destruction des habitats, de leurs écosystèmes et de la pérennité des ressources non renouvelables ainsi que de l’effet sur l’érosion côtière accélérée;

  • Limitation des pêches

    Blancky29 - 23 Mars 2018 - 07h26

    Pour préserver les réserves halieuthiques:
    interdiction de la pêche pendant les périodes de reproduction dans les zones de frai,
    interdiction toute l'année des filets pour les plaisanciers,
    interdiction de chaluter dans les zones semi fermées (rades, baies...),
    tailles minimum des prises identiques pour les pro et les plaisanciers correspondant à des poissons d'âge adultes.

  • Information et sensibilisation des publics

    Bretagne Vivante - 22 Mars 2018 - 15h14

    Informer et sensibiliser les publics pour partager la connaissance, engager une prise de conscience et l’appropriation collective des enjeux de conservation :

    - Faire des aires marines protégées, des sites Natura 2000, des réserves nationales ou régionales des lieux d’éducation à la mer et aux enjeux de protection du milieu marin.
    - Utiliser le numérique pour mettre à disposition du plus grand nombre les connaissances scientifiques et bancariser l’information.
    - Favoriser les sciences participatives, les activités de découverte du milieu marin, la découverte des métiers liés à la mer.
    - Promouvoir et développer les aires marines éducatives.

  • Aires marines protégées

    Bretagne Vivante - 22 Mars 2018 - 15h12

    Poursuivre la démarche mise en œuvre de création et de gestion des aires marines protégées, outils de protection et de gestion intégrées des activités humaines. Il faut notamment relancer le parc marin normand-breton dont la préfiguration n’aurait pas dû être mis en stand bye.

    doudou
    La sanctuarisation est une fausse bonne idée. Partager de manière raisonnée serait bien plus acceptable pour le public
    • Pas d'accord
      0
  • Dégazage sauvage

    Mhuchet - 21 Mars 2018 - 20h24

    Pour éviter les dégazages en mer, pourquoi ne pas créer une taxe annuelle obligtoire. Cette taxe financerait les dégazages faient dans les ports qui seraient gratuits.

  • Protection des milieux marins

    Louis - 21 Mars 2018 - 18h53

    Protéger les ressources en limitant les périodes de pêche. interdiction de pêche en péride ou sur les lieux, de nidification
    Il semble que la concentration d'élevage d'huîtres détruit la biodiversité des fonds et du littoral (baie de Quiberon). Analyser cet impact
    ne doit-on pas interdire le chalutage de fond (baie de Quiberon)
    Ne pas jouer avec les huîtres triploïdes et encore pire avec la privatisation des tétra ?

J'ajoute ma contribution

Les contributions sont désormais closes

Back to top