Les activités et usages

Comment développer le tourisme et les loisirs pour qu’ils soient source de développement durable, non polluants, générateurs de retombées économiques et sociales positives ?

Ajouter ma contribution
  • Sensibiliser les publics 2

    Soaz44 - 26 Mars 2018 - 23h04

    Utilisation de crèmes solaires non polluantes, action des pouvoirs publics pour infléchir les pratiques des industries cosmétiques

  • Sensibiliser les publics

    Soaz44 - 25 Mars 2018 - 23h31

    Campagnes d’information, manuels de bonne conduite distribués par les offices du tourisme, les capitaineries, création de zones interdites au public lorsque les milieux sont dégradés

  • Créer un parc naturel Geoparc

    jean-Sébastien Flinois - 25 Mars 2018 - 09h44

    La préservation et le contrôle des usages sont les garants de la protection de notre patrimoine. La zone de la côte de granite rose dispose d'une richesses géologique et faunistique importante.
    Le tourisme doit être intelligent et ce milieu est idéal pour sensibiliser à la protection de la nature et instruire la population.
    La création d'un Geoparc permettrait d'appréhender la nature comme un ensemble et lier terre et mer. Peu de gens connaissent la richesse et l'importante du sol et du sous sol. Elle raconte pourtant une histoire ancienne à forte valeur culturelle.

  • Et si l'État considérait les plongeurs comme des éco-citoyens

    Entre2Eaux-Plongée - 24 Mars 2018 - 21h20

    Tout le littoral français est parsemé de clubs de plongées dont la majorité sont composés de bénévoles, la plupart affiliés à la FFESSM. Nous connaissons les fonds marins de notre secteur par coeur, nous suivons l'évolution de la faune et de la flore depuis des dizaines d'années, nous constatons aussi les dégâts aiguës et chroniques provoqué s par les humains. Nous pourrions être un excellent réseau de surveillance et de proposition. A bon entendeur

  • Eduquer par application smartphone (2)

    Nicolas Ducos - 24 Mars 2018 - 12h07

    espèces protégées……
    Les actions des volontaires seraient évaluées, qualifiées, récompensées par des bonifications, par exemple : séjours gratuits, suppression de la taxe de séjour, baisse d’impôts…
    Ainsi, en éduquant et en incitant d’une manière ludique et positive, la collectivité agirait en amont et diminuerait ses coûts de gestion de l’espace public.

    Entre2Eaux-Plongée
    Bonne idée si en retour on ne trace pas l'itinéraire des personnes ...
    • Pas d'accord
      0
  • Eduquer par application smartphone (1)

    Nicolas Ducos - 24 Mars 2018 - 12h06

    Aujourd’hui, tout le monde prend conscience de l’impact de l’homme sur son environnement, c’est criant en ce qui concerne le littoral.
    Pour autant, nous entretenons un incroyable paradoxe : celui de l’intérêt particulier pour la jouissance d’un bien commun….
    L’attrait du littoral a des conséquences directes sur le milieu : urbanisation, fréquentation, érosion, gestion des déchets….
    Pourquoi ne pourrait-on pas éduquer, réguler et mieux gérer l’espace? développer des initiatives positives pour inciter au bon usage du bien commun ?
    1) Éduquer
    C’est une évidence : l’homme dégrade le milieu sans mauvaise volonté, mais par méconnaissance et manque d’information.
    Imitons les compagnies d’assurances, qui ont développé des applications pour les conducteurs vertueux :
    Pourquoi ne sensibiliser, via une application Internet géolocalisable, la population littorale et les touristes aux bons gestes comme par exemple, le tri sélectif, l’utilisation des transports en commun, le respect des ....

  • Dialoguer avec les utilisateurs

    Yves ETIENVRE-LE PRIOL - 23 Mars 2018 - 18h58

    Pour toutes les décisions, il est nécessaire de dialoguer avec les utilisateurs. En tant qu'association de pratiquants de kite surf, (PIKC Presqu'ile Kite Club) nous sommes les mieux placés pour définir les zones de pratique, les possibilités d'améliorations pour une pratique écologique, pour informer, former les nouveaux pratiquants, pour négocier avec les autres utilisateurs et avec les ministères, régions, départements, DDE, etc... Notre pratique est fondamentalement écologique, respectueuse et en symbiose avec notre environnement. Il convient de la développer, ce qui développera l'emploi, la richesse et la beauté de notre Bretagne. Arrêtons d'interdire, et dialoguons pour le bien de tous

    Entre2Eaux-Plongée
    Bonne proposition, les kiteurs, surfeurs et glisseurs sont à la surface, nous les plongeurs prolongeons cette connaissance du milieu sous la surface ... et on a plein de choses à dire
    • Pas d'accord
      0
  • Développer la filière nautique et les services aux plaisanciers

    axel-peigne - 23 Mars 2018 - 13h21

    La filière nautique est très dynamique avec des marques françaises mondialement connues. Ces entreprises emploient de très nombreux ouvriers, vendeurs, concessionnaires et autres mécaniciens qui dépendent de la bonne forme de la filière. A l'heure où l'état cherche à valoriser le made in France, c'est une chance énorme de pouvoir compter sur cette industrie en croissance.
    Il faut évidemment que cette industrie progresse dans sa transition écologique, mais elle ne peut se faire à marche forcée, sous peine de pénaliser les entreprises françaises face à leurs concurrents étrangers.
    Attention également aux services aux plaisanciers qui sont souvent mal notés dans les ports français, en comparaison avec les ports étrangers. Il faut développer de nouveaux services plus en adéquation avec les attentes des plaisanciers (services numériques, location de bateaux, commerces, etc...)

  • Une source de développement d'activités, de développement économique et social

    Stephan SERRA - 23 Mars 2018 - 11h08

    La plaisance est aujourd'hui une source très importante d'emplois:
    les chiffres d'une étude réalisée en 2016 par la Région Bretagne et la FIN sur le poids de la filière nautique bretonne sont éloquents :
    1,75 Milliards de retombées directes et indirectes
    7500 emplois
    2000 acteurs économiques
    Nos côtes fourmillent d'entreprises qui vivent de ce marché et qui font vivrent des centaines de familles.
    Sur cette grande région en particulier, les activités de voiles sont très importantes. Il suffit de regarder le week end le nombre de bateaux sur les plans d'eau pour comprendre l'enjeu de cette filière que ce soit en loisir ou en compétition.
    Inutile d'ostracisé le motonautisme qui lui aussi est pourvoyeur d'emplois, La gestion des ports de plaisance est de plus en plus stricte, les zones de carénages sont réglementées.
    Evidemment nous devons sans cesse améliorer l'impact environnemental de la pratique de la plaisance et des loisirs.

    Entre2Eaux-Plongée
    Beaucoup de boulot de sensibilisation pour les plaisanciers (moteur et voile) car sous l'eau on a des preuves visuelles de l'irrespect de certains
    • Pas d'accord
      1
  • Sauvons la Loi Littoral

    Yves ETIENVRE-LE PRIOL - 20 Mars 2018 - 20h23

    Le tourisme ne peut que s'envisager avec un littoral très préservé, mais avec une accessibilité pour tous.
    Il faut se résoudre
    à des zones protégées
    à un recul des activités ( logement, parkings, restaurants,...) en toute bord de mer ( éviter ce qui se passe en côte Sud , Riviera, etc...)
    mais
    il faut laisser des accès à tous et à toutes les activités sur le littoral.
    Toutes les activités de bord de mer et à proximité doivent être non polluantes ( ostréiculture, tout à l'égout, agriculture, transport..)
    Le tourisme se développera tout seul en fait si le cadre est préservé et les accès aussi.

J'ajoute ma contribution

Les contributions sont désormais closes

Back to top