Les activités et usages

Comment développer le tourisme et les loisirs pour qu’ils soient source de développement durable, non polluants, générateurs de retombées économiques et sociales positives ?

Ajouter ma contribution
  • plaisance

    Jean Edouard - 25 Mars 2018 - 12h16

    Comment développer le tourisme et les loisirs ? En commençant pas ne pas décourager les plaisanciers par des conditions matérielles impropres: exemple, les équipements (filières) du sas de Ouistreham sont régulièrement arrachées, manquantes, ou dangereuses. L'usage lui-même du sas pourrait être facilité avec la mise en place de pontons flottants pour faciliter l'amarrage. L'écluse constituant le principal frein à la pratique locale de la plaisance à Ouistreham qui concerne a minima le viver de l'agglomération de Caen et de la région.

  • Asseoir une stratégie touristique associant davantage littoral et hinterland (1/4)

    Baie de Somme 3 Vallées - 23 Mars 2018 - 16h39

    Représentant près de 6% de l’emploi total du secteur, l’activité touristique est cruciale en Picardie maritime. La fréquentation touristique reste cependant fortement concentrée sur le littoral (2 millions de visiteurs par an rien que sur les espaces naturels du Grand site Baie de Somme) et durant la période estivale (pics de fréquentation observables de mi-juillet à mi-août).

  • Asseoir une stratégie touristique associant davantage littoral et hinterland (2/4)

    Baie de Somme 3 Vallées - 23 Mars 2018 - 16h39

    Ce territoire possédant, au-delà de ses sites et stations emblématiques, un riche patrimoine, naturel et architectural, historique et culturel, encore peu valorisé, ses acteurs ont identifié le développement touristique comme une dynamique transverse du projet de territoire que dessine la charte du Parc naturel régional Baie de Somme Picardie maritime.

    Le travail collectif engagé pour obtenir le label de PNR marque aussi la volonté d’inscrire la "mise en tourisme" du territoire dans une démarche qui capitalise sur nos acquis et nos atouts reconnus symbolisés par l’image et la notoriété de la Baie de Somme : une démarche qualitative de développement durable qui valorise le territoire sans le dénaturer, une démarche qui améliore dans le même temps le cadre de vie des habitants.

  • Asseoir une stratégie touristique associant davantage littoral et hinterland (3/4)

    Baie de Somme 3 Vallées - 23 Mars 2018 - 16h38

    Cette valorisation de nos atouts représente un enjeu considérable aux retombées potentielles multiples. Au-delà de la valeur ajoutée économique et des emplois induits, l’objectif est de mieux irriguer les terres intérieures, de créer des synergies entre les différentes parties du territoire et de développer l’activité hors saison.

    Ceci implique non seulement de fidéliser les clientèles traditionnelles, dont les standards d’exigence augmentent au fil du temps, mais aussi de proposer sur l’ensemble de la Picardie maritime des équipements, des aménagements et des activités pour un tourisme "des quatre saisons", qui attire de nouvelles clientèles en recherche d’émotions et d’authenticité qu’un territoire à l’identité préservée peut offrir.

  • Asseoir une stratégie touristique associant davantage littoral et hinterland (4/4)

    Baie de Somme 3 Vallées - 23 Mars 2018 - 16h37

    Il s’agira par exemple, sur la bande côtière, de prendre en considération l’essor de nouvelles activités en mer et de sports de nature sur l’estran (cf. tout particulièrement ceux liés à l’eau et/ou au vent tels le longe côte, le stand-up paddle, le kayak de mer, le kitesurf, le char à cerf-volant, …) pour valoriser davantage les activités Loisirs nature.

    Cette stratégie s’incarne au sein du Schéma d’aménagement et de développement du tourisme Baie de Somme 3 Vallées. Fruit de trois années d’enquêtes, d’études et de temps d’échanges, sa mise en œuvre doit, par une démarche ciblée de valorisation et de promotion de l’ensemble du territoire, contribuer au rééquilibrage des activités entre le littoral et les terres intérieures comme à la préservation de l’identité et des richesses patrimoniales de la Picardie maritime.

  • mise en valeur du patrimoine maritime

    iR - 23 Mars 2018 - 12h12

    Prendre en compte les connaissances des différentes associations qui contribuent à la mise en valeur du patrimoine maritime en respectant l'environnement ; par exemple, les plongeurs sous-marins contribuent à la connaissance et à la mise en valeur du patrimoine maritime sous-marin (photographies, conférences...sur les épaves).

  • Créer des fermes type agro-sylvo-pastorales en permaculture associative

    Nicolas Graillot - 12 Mars 2018 - 09h47

    Les terres sur le littoral sont souvent exploitées par des exploitants agricoles conventionnels utilisant encore et toujours des pesticides et engrais de synthèses dangereux pour l'environnement et pour l'homme... Ne faudrait-il pas permettre à des associations porteuses de projets alternatifs de louer à long terme de petites surfaces (1HA à 6HA) pour y développer des projets de fermes agro-sylvo-pastorales agro-écologique mais utilisant les techniques permacoles, sans travail du sol, sans aucuns intrants et utilisant les synergies existantes naturellement entre les mondes animaux et végétaux permettrait non seulement d'informer le grand public sur les véritables alternatives agricoles efficientes (non seulement pour l'environnement mais aussi pour la santé des hommes) mais aussi à ce que ce type de projet puisse exister, l'accès au foncier étant pour une personne ou association quasi impossible quand elle n'a pas un parent direct agriculteur ! Association PAN PLI

  • Les musées maritimes : un atout pour le littoral

    Cilleux50 - 11 Mars 2018 - 19h44

    Les musées maritimes du littoral : un réseau irremplaçable pour le faire le lien entre passé, présent et avenir.
    Depuis vingt-cinq ans, un réseau de musées maritimes s’est développé sur le littoral de notre façade Manche-Est : Dunkerque, Fécamp, Tatihou, Granville;
    Portés par le mouvement général d’intérêt pour le patrimoine maritime ( Chasse-marée, fêtes de Brest…) , ils ont tous développé, chacun suivant son rythme et sa manière, des actions de collecte, de conservation mais aussi de valorisation auprès de différents publics : chercheurs, scolaires ou touristes visiteurs.
    Plusieurs millions de visiteurs les ont fréquentés, des centaines de classes y ont été accueillies, des milliers de témoignages matériels ou immatériels ont été recueillis, classés et étudiés.Sachant que dans toute politique l’apport d’un regard historique est (ou devrait être) incontournable, il me semble que le réseau des musées maritimes doit survivre et, parmi eux, celui de l'île Tatihou.

  • Valoriser l'hinterland

    jeje - 07 Mars 2018 - 15h56

    Plutôt que de lutter contre l'érosion du trait de cote (Wissant, Wimereux...) ....pourquoi ne pas anticiper tout de suite une montée des eaux et l'utiliser pour valoriser le territoire, comme les néerlandais l'ont très bien fait en créant les mers intérieurs (Grevelingenmeer...) On pourrait ainsi créer des activités différentes basées sur des petits ports à l'intérieur des terres....
    Pour rappel à l'époque des romains, il existait un port derrière les dunes actuelles de Wissant

  • Des interfaces port/territoire à construire en phase avec les aménagements

    GPMD - 02 Mars 2018 - 18h35

    - les plans d'aménagement long terme des zones portuaires peuvent être réfléchis pour faciliter l'accès à des modes de transport plus doux (vélos, marche à pied) dans les zones littorales
    - A titre d'exemple, le PA2D (Plan d'Aménagement et de Développement Durable) du Port de Dunkerque propose une approche durable pour mettre en avant les enjeux portuaires et environnementaux, en lien avec le territoire et ses habitants. Cette approche peut idéalement être prise en exemple pour développer une approche positive en termes de retombées sociales, environnementales et économiques
    - les projets de développement et d'investissement portuaires peuvent également être l'occasion de mettre en avant le territoire portuaire, dans ses composantes anthropisées comme en termes d'enjeux paysagers et environnementaux. A titre d'exemple, le projet d'extension de bassin conteneurs au port de Dunkerque propose la construction d'un belvédère permettant de disposer d'un nouveau point de vue.

J'ajoute ma contribution

Les contributions sont désormais closes

Back to top