Objectifs stratégiques

Le plan d’action est la prochaine étape. Quelles actions vous semblent prioritaires pour atteindre ces objectifs ?

Ajouter ma contribution
  • Pollution de la mer, plastiques et autres polluants chimiques, et surexploitation d'espèces en danger

    Nives propres - 16 Avril 2019 - 11h14

    Comme d’habitude, des études très coûteuses, et des plans d’action poudre aux yeux.
    Alors que 80 % de la pollution de la mer provient de l’intérieur des terres, je ne vois rien dans la stratégie au sujet du traitement à la source des pollutions du littoral.
    Nul besoin d’études sans fin pour constater tous les jours les atteintes à l’environnement, les rivières servent souvent de décharges pour les particuliers et les entreprises, et cela en toute impunité.
    Sur le littoral basque et landais, le pillage des espèces migratrices (saumons et anguilles en particulier) se poursuit et que les autorités en charge du contrôle ferment les yeux, et alors que ces poissons sont inscrits sur la liste rouge espèces menacées (ou en Natura 2000).
    Au lieu de multiplier les études qui ne font qu’entretenir des technocrates, il serait au minimum impératif de faire respecter la loi que cela soit à l’intérieur des terres ou sur le littoral.

  • Se doter des moyens financiers pour la préservation de l'environnement

    marion bedin - 02 Avril 2019 - 18h04

    Je trouve les objectifs ambitieux et en lien avec le développement durable et la préservation de l'environnement au sens large (écosystème, qualité de l'eau, etc...).
    Cependant, il faudrait trouver des leviers pour donner les moyens aux structures existantes de se développer et de mettre en place leurs propres plans d'actions, je pense notamment aux parcs marins, qui manquent de moyens humains et financiers pour mettre en place leurs belles ambitions.
    De même les collectivités littorales, devraient être dotées systématiquement des services environnement et de personnels en charge de la préservation du patrimoine écologique. Il faudra communiquer sur cette stratégie auprès des décisionnaires en particulier des élus qui ont le pouvoir de mettre en place certaines des actions à l'échelle locale.

  • respecter l'équilibre entre l'efficacité et la durabilité des activités humaines

    Fédération des Industries Nautiques - 27 Mars 2019 - 11h18

    La planification est définie par la Commission européenne de la façon suivante : « il s’agit de planifier où et quand les activités humaines qui se déroulent en mer, afin de garantir autant que possible leur efficacité et leur durabilité ».
    C’est cette philosophie, basée sur un équilibre entre efficacité et durabilité, qui devra guider l’élaboration du plan d’action. Il faudra aussi qu’il soit accompagné d’une planification budgétaire adaptée et concertée entre les acteurs publics et privés.

  • Sratégie de la façade Atlantique et GIP littoral Aquitain

    lacanau2020 - 10 Mars 2019 - 12h01

    Chargé du littoral au sein de l’association Horizons Lacanau, je m’interroge sur la compatibilité des rôles entre la stratégie de la façade Atlantique, déclinaison de la stratégie nationale pour la mer et le littoral et le GIP « régional » littoral Aquitain.
    Le calendrier prévu dotant la façade Atlantique d’un dispositif de suivi et d’un plan d’action en 2021, à cette date s’il existe des divergences entre ce plan d’action et les orientations du GIP; la stratégie nationale sera-elle-prééminente aux orientations du GIP?

    Pierre Barras

  • Les objectifs sont à compléter

    Christian Boireau - 07 Mars 2019 - 18h26

    Il faut déterminer aujourd’hui ce que l’on veut pour les années à venir et celà vous l’avez bien établi. Ce que nous savons tous c’est que l’accès à l’eau potable sera problématique dans les 30 ans. Si on ne se prépare pas suffisamment à ces échéances, nous aurons failli. Les agences gouvernementales sont trop politisée et leurs directeurs trop figés pour que l’on soit dans les clous à temps…

Back to top