Objectifs stratégiques

Les objectifs définis pour la façade permettent-ils d’aller vers une mer plus propre, plus productive et des écosystèmes en bonne santé ?

Ajouter ma contribution
  • Incohérence Nord/Sud sur les encadrements d'implantation de concessions minières en mer

    Estuairepourtous Monique - 02 Avril 2019 - 16h09

    ASSOCIATION "ESTUAIRE POUR TOUS" 5 Rte de Soulac BP N°1. 33123 Le Verdon/mer.
    estuairepourtous@gmail.com . [lien supprimé]
    Les 2 projets de stratégie de façade maritime Nord-Atlantique et Sud-Atlantique sont en incohérence sur les implantations de nouvelles concessions minières en mer. NAMO Annexe 9 page 98:"il est proposé que l'activité d'extraction de granulats marins ...soit systématiquement éloignée de la bande côtière des 3 miles". SUD-ATLANTIQUE Projet V1 page 37:"Intégrer les extractions de granulats dans une approche de développement durable répondant aux besoins....." Ces 2 approches différentes, alors que la limite géographique entre NAMO et SA est purement administrative, pose problème. 4 concessions exploitées de Brest aux Sables d'O, 6 des Sables d'O à la Gironde. Outre l'inévitable soupçon d'un lobbying plus efficace au sud qu'au nord cette incohérence n'est en rien justifiée et doit être corrigée en alignant les 2 projets sur le mieux disant NAMO.

  • Message a M. BOIREAU

    doudou - 11 Mars 2019 - 22h03

    Et si vous utilisiez un langage compréhensible par le plus grand nombre?
    Par exemple: Station de Traitement des Eaux Usées et non STEU

  • Pollution des eaux du Bassin

    fernanda merkel - 08 Mars 2019 - 19h20

    Anciennes décharges qui ceinturent le Bassin d'Arcachon et tout particulièrement le scandaleux CET d'Audenge construit sur le terrain sablonneux du bassin versant, à 1m70 des nappes d’eau superficielle, les jus toxiques des déchets continuent à se répandre dans le Bassin.

    Les insidieux HAP sont de plus en plus présents dans le Bassin (nous approchons des quotas maximum autorisés), les Hydrocarbures aromatiques polycycliques sont le résultat d’un trop grand nombre de bateaux à moteurs (des pics de fréquentation de 13 000 embarcations simultanément sur le plan d’eau) perturbent les équilibres écologiques du milieu marin de manière irréversible amenant des problèmes de santé publique et pouvant conduire à l’interdiction de toute consommation de coquillages.

  • Les directives existent mais …

    Christian Boireau - 07 Mars 2019 - 18h08

    En fait, les communes ne sont pas « disciplinées » et ne gèrent pas l’écologie comme les instances souhaitent qu’elles le fassent. Les priorités sont plus politiques et électorales qu’écologiques. Exemple, sur le périmètre de l’Adour, il y a plus de STEU qui ne sont pas conformes que celle qui le sont. Aucun mécanisme ne contraint une commune à se mettre en conformité, bien qu’il y ait des directives et des notes techniques. Pire, des industries utilisent les STEU pour traiter leurs rejets alors qu’elles ne sont absolument pas équipées pour le faire.

Back to top