Objectifs stratégiques

Les objectifs économiques et sociaux définis pour la façade sont-ils à hauteur de la vision à l’horizon 2030 ?

Ajouter ma contribution
  • Pour Eau et Rivières de Bretagne, ces objectifs ne sont pas d'une vision durable et équilibrée

    Jean-Yves - 25 Mai 2019 - 18h28

    Le libellé de la question est révélateur du DSF : les objectifs environnementaux n’y sont pas mentionnés !
    Par exemple, l’extraction de matériaux marins ne doit pas être dépendante des besoins car ceux-ci existeront toujours. Elle doit être proscrite dans les sites Natura 2000 et dans tous les cas où la recherche n’a pas montré son innocuité sur l’environnement. Tout projet économique devra démontrer au préalable sa fonction non-impactante sur le milieu et les écosystèmes marins. A défaut (si tel n’est pas le cas),il faudra aussi procéder à un système de compensation amplifiée. La Gestion Intégrée de la Zone Côtière (GIZC) devrait imposer une harmonisation des zonages entre les activités littorales et la protection des écosystèmes naturels et de la qualité des eaux marines. Les objectifs économiques définis dans le DSF NAMO ne sont pas à la hauteur d’une vision durable et équilibrée du milieu marin.

  • Certaines activités de l'économie bleue vont accroître les incidences négatives sur le milieu marin

    sepnb - 10 Mai 2019 - 14h48

    La rédaction du DSF est essentiellement centrée sur les objectifs économiques, cela crée un biais problématique dans la définition des objectifs stratégiques. Les impacts des activités existantes n'y sont pas présentés. La réduction de ces incidences aurait dû être intégrée plus nettement aux objectifs socio-économiques.
    La carte des vocations devrait être une synthèse cartographique des objectifs stratégiques pour chaque zone de la façade NAMO. Or, les objectifs socio-économiques (vocations en faveur de l’aquaculture, de la pêche, des industries portuaires, du transport, des activités nautiques) sont toujours déclarés comme des priorités alors que les objectifs environnementaux sont présentés sous la forme d’une périphrase (« en préservant …) Le développement durable et la directive cadre de 2008 imposent pour le moins de les traiter sur un pied d’égalité. Ce qui n’est pas le cas sur NAMO. Bretagne Vivante a fait des propositions concrètes pour faire évoluer la carte des vocations.

  • planification budgétaire adaptée et concertée

    Fédération des Industries Nautiques - 27 Mars 2019 - 11h00

    Non pas à ce stade car si les objectifs stratégiques sont globalement ambitieux, notamment pour le nautisme et la plaisance, ils ne pourront être opérationnels, « avoir des retombées économiques et sociales positives et atteindre la vision à l’horizon 2030 », que s’ils sont accompagnés d’une planification budgétaire adaptée, et concertée entre les acteurs publics et privés.
    Afin d'y parvenir, il faudra également veiller à ce que le plan d’action conserve bien l’équilibre entre développement économique et préservation de l’environnement, qui sont les deux piliers de la planification maritime.

Back to top