Ces cibles complémentaires vous paraissent-elles pertinentes au regard des objectifs particuliers et indicateurs concernés ? | Stratégies de façade maritime

Précisions sur les objectifs environnementaux à atteindre

Ces cibles complémentaires vous paraissent-elles pertinentes au regard des objectifs particuliers et indicateurs concernés ?

Les objectifs environnementaux contenus dans les stratégies visent à ramener les pressions exercées par les activités humaines sur le milieu marin à des niveaux compatibles avec le maintien et l’atteinte du bon état écologique des eaux marines. 

Lors de la phase stratégique, toutes les cibles n’ont pu être définies. C’est sur ces cibles non définies antérieurement, dénommées ici “cibles complémentaires" et déclinées dans les addendum aux SFM que porte la présente consultation.

Vous pouvez retrouver l'addendum dans l'onglet "L'addendum à la stratégie de façade maritime " sur la page d'accueil de la façade.

Vous pouvez également télécharger le rapport environnemental dédié aux cibles complémentaires.

Rapport environnemental_Addendum a la stratégie de façade_sa.pdf Document PDF | 1772.772 Ko

  • Sans avis, mais...

    Association T EAU T O PHIL - 20/08/2021 - 21:53

    Sans avis, mais la préservation de nos mers et océans doit devenir un enjeu partagé et simple d'intérêt majeur et général sur terre au quotidien.

  • Lutte contre les déchets marins

    Fondation Tara Océan - 20/08/2021 - 16:13

    La Fondation Tara Océan constate que la grande majorité des mesures de lutte contre les déchets marins concernent avant tout les activités littorales et s’axent sur les problématiques de collecte et de valorisation de ces déchets.

    80% des déchets marins sont d’origine terrestre. Dans le cas des déchets plastiques et comme constaté lors de la mission Tara Microplastique en 2019, leur fragmentation se fait bien en amont de leur entrée dans l’Océan, la grande majorité est donc irrécupérable. Il est donc nécessaire que les politiques de prévention des déchets appliquées aux milieux terrestres (loi Agec, loi climat, SDAGEs, ...) soient en cohérence avec les ambitions de préservation des milieux marins (DSF). Ils doivent donc prioritairement viser un objectif de réduction des déchets à la source avant ceux de prévention des fuites vers l’environnement, de collecte et de valorisation.

  • insuffisant

    galloiot - 19/08/2021 - 21:37

    comme pour les rivières, le bon état des eaux marines ne sera pas atteint par ces mesures, surtout que ce sont des objectif complémentaires et non priorotaires

  • Les cibles sont insuffisantes pour atteindre le bon état écologique et préserver la biodiversité

    Mm - 18/08/2021 - 23:50

    Les cibles sont à compléter pour les rendre plus concrètes et ambitieuses :
    - définir zones de protection forte au delà des aires protégées existantes en intégrant les nouvelles connaissances au fil du temps
    - respecter les engagements de la France pour Natura 2000 et donner plus d'ambitions et de moyens aux parcs naturels marins compétents
    - préciser zones et périodes de sauvegarde des espèces protégées telles que mammifères marins interdites à la pêche
    - supprimer la limite de 20 m de profondeur pour respecter l'intégrité des fonds marins
    - préserver les paysages sous marin
    - 0% artificialisation nette des fonds sous marin
    - renforcer les exigences (qualité, quantité) et les contrôler pour les bassins versants se rejetant en mer. Préciser les objectifs de réduction des pressions pour faciliter l'octroi d'autorisations compatibles avec le bon état écologique du milieu marin
    - résorber les points noirs de pollution en mer
    - revoir la planification intégrée avec tous ces éléments

  • Remarques du GPMLR

    Bernard PLISSON - 18/08/2021 - 11:03

    Les objectifs et indicateurs d’artificialisation ont été élaborés d’après une étude d’artificialisation du trait de côte. La méthode manque de précision pour les ports. Il n’y a pas eu de contacts avec les acteurs terrains, les données détaillées n’ont pas été rendues accessibles. Il est impossible d’évaluer comment la méthode a été appliquée et si les objectifs potentiellement contraignants sont réalistes. Un point par territoire avec les maitres d’ouvrage sera indispensable pour consolider les données. Une vigilance concerne le risque de comptabiliser des réaménagements de zones déjà artificialisées.
    Pour plusieurs programmes de suivi, comme la surveillance des contaminants des sédiments, Il sera indispensable d’associer les ports pourvoyeurs réguliers de données.
    Les dispositifs de suivi prévus pour le transport maritime et les ports ne paraissent pas tous pertinents. Associer l’UPF et les ports sera nécessaire pour le choix final et la mise en œuvre du suivi.

  • Encore de la techno...

    Sar - 18/08/2021 - 09:49

    Halte au jargonnage et oui aux objectifs quantifiables.

    Par exemple : zéro artificialisation de la bande littorale dans les 30 prochaines années.
    Ou encore : 100% de navires dégazeurs confisqués et d'armateurs coupables emprisonnés.

    L'inconvénient avec les objectifs quantifiables, c'est que l'on risquerait de prendre des mesures efficaces pour les atteindre. C'est tellement mieux de brasser du vent.

  • Mettre en place davanatage de zones protégées

    Audrey - 15/08/2021 - 16:21

    Les ZPF doivent être prioritaires et contrôlées

    Des contrôles doivent être réalisés, partout en mer pour limiter la polution / destruction de la vie marine et sanctions réelles et dissuasives doivent être mises en place

    Des enquêtes doivent être menées pour remonter aux sources de polution

  • Police fluviale et marine - délit et amendes

    Franz - 15/08/2021 - 11:58

    Pollueurs payeurs.

    Une minorité de pollueurs (agricoles, industriels) cause les dégâts. Ils ont un sentiment d impunité car il est quasi impossible d obtenir une condamnation excepté le flagrant délit.
    Les peines encourues sont dérisoires par rapport aux gains réalisés par les pollueurs. C est pourquoi les pollutions continuent (algues vertes, vidanges, degazages)
    Une police dédiée aux enquêtes et des amendes dissuasives avec confiscation du matériel (bateaux, pompes, véhicules) est nécessaire pour que les pollueurs aient plus à perdre que à gagner.

  • lutte contre les dechets

    ericd - 15/08/2021 - 11:09

    Il faut une analyse scientifique des déchets du littoral. Il faut trouver un moyen de suivre finement la pollution pour savoir d'où elle vient exactement et arreter la pollution à la source.
    Juste ramasser les déchets ne sert à rien

  • Pas du tout pertinent !

    TM64 - 01/08/2021 - 17:04

    Cela reste flou et sans ambition comme malheureusement à chaque fois que l'on rentre dans le dur des sujets (continuité écologique, pêche industrielle destructrice, etc... )

J'ajoute ma contribution

Contributions are closed globally.

Back to top