Ces cibles complémentaires vous paraissent-elles pertinentes au regard des objectifs particuliers et indicateurs concernés ? | Stratégies de façade maritime

Précisions sur les objectifs environnementaux à atteindre

Ces cibles complémentaires vous paraissent-elles pertinentes au regard des objectifs particuliers et indicateurs concernés ?

Les objectifs environnementaux contenus dans les stratégies visent à ramener les pressions exercées par les activités humaines sur le milieu marin à des niveaux compatibles avec le maintien et l’atteinte du bon état écologique des eaux marines. 

Lors de la phase stratégique, toutes les cibles n’ont pu être définies.

C’est sur ces cibles non définies antérieurement, dénommées ici “cibles complémentaires" et déclinées dans les addendum aux SFM que porte la présente consultation.

Vous pouvez retrouver l'addendum dans l'onglet "L'addendum à la stratégie de façade maritime " sur la page d'accueil de la façade.

Vous pouvez également télécharger le rapport environnemental dédié aux cibles complémentaires.

Rapport environnemental_Addendum a la stratégie de façade_namo_vf.pdf Document PDF | 1793.31 Ko

  • UN DSF PERFECTIBLE QUI DOIT PROGRESSER PAR UNE APPLICATION EXIGEANTE

    RADIOCONQUET - 20/08/2021 - 20:10

    1- Se donner les moyens d’atteindre le bon état écologique des mers et océans, c’est-à-dire le bon fonctionnement des écosystèmes permettant un usage soutenable.
    2- Intégrer pleinement les enjeux environnementaux dans la planification des activités maritimes, donc prendre en compte les impacts anthropiques cumulés sur le milieu - notamment pour identifier des zones pouvant accueillir des parcs éoliens.
    3- Protéger efficacement les espèces et les écosystèmes marins, en garantissant notamment le respect de nos engagements européens en matière d’aires marines protégées.
    4- Mieux prendre en compte l’impact des activités terrestres et portuaires (agriculture, urbanisation, tourisme…) sur la mer, le littoral, les eaux côtières, les sédiments.
    5- Préserver le rôle régulateur des mers et océans, notamment les écosystèmes côtiers sous juridiction qui stockent le carbone.
    Ces exigences valent pour un DSF perfectible et surtout pour une application très ambitieuse !

  • Lutte contre les déchets marins

    Fondation Tara Océan - 20/08/2021 - 16:13

    La Fondation Tara Océan constate que la grande majorité des mesures de lutte contre les déchets marins concernent avant tout les activités littorales et s’axent sur les problématiques de collecte et de valorisation de ces déchets.

    80% des déchets marins sont d’origine terrestre. Dans le cas des déchets plastiques et comme constaté lors de la mission Tara Microplastique en 2019, leur fragmentation se fait bien en amont de leur entrée dans l’Océan, la grande majorité est donc irrécupérable. Il est donc nécessaire que les politiques de prévention des déchets appliquées aux milieux terrestres (loi Agec, loi climat, SDAGEs, ...) soient en cohérence avec les ambitions de préservation des milieux marins (DSF). Ils doivent donc prioritairement viser un objectif de réduction des déchets à la source avant ceux de prévention des fuites vers l’environnement, de collecte et de valorisation.

  • Des objectifs imprécis en matière de protection forte

    NL - 20/08/2021 - 11:58

    Les documents stratégiques de façade déclinent la stratégie nationale des aires protégées. Aujourd’hui, seulement 1,6% de notre milieu marin est efficacement protégé. D’ici 2022, 10% de notre espace maritime doit être fortement protégé. La protection forte assure la préservation et la restauration de notre milieu marin. Pourtant, dans les DSF, les objectifs en matière de protection forte restent imprécis.

  • Des objectifs imprécis en matière de protection forte

    Brigitte - 20/08/2021 - 10:19

    Des objectifs imprécis en matière de protection forte

  • ZPF vigilance sur les modalités de leur mise en place

    ASSOCIATION LORIENT GLISS AND FOIL - 19/08/2021 - 22:19

    La fiche AT 03 relative aux zones de protection fortes mériterait d’être précisée. Elle laisse en effet penser que par définition toute activité anthropique est impactante sur le milieu marin, ce qui n’est pas exact pour toutes les activités d’une part, et d’autre part, l’homme peut aussi aider à la reconstitution de son environnement.



    LGF souhaite être associée à toute démarche de mise en place de ces zones sur le territoire du pays de Lorient. En effet, nos activités de glisse, pourtant en lien étroit avec la nature, sont mal connues et de plus en plus stigmatisées. Si les usagers des sports de glisse peuvent tout à fait comprendre que des mesures de régulation de nos usages soient prises en compte, cela doit se faire dans la concertation pour éviter une incompréhension et une réaction négative, au final contreproductive, de la protection de la biodiversité. De surcroit, les mesures de ce type doivent être prises des lors qu’une véritable étude d’incidence a démontré un impact de

  • Des objectifs imprécis en matière de protection forte

    FL - 19/08/2021 - 18:23

    Les documents stratégiques de façade déclinent la stratégie nationale des aires protégées. Aujourd’hui, seulement 1,6% de notre milieu marin est efficacement protégé. D’ici 2022, 10% de notre espace maritime doit être fortement protégé. La protection forte assure la préservation et la restauration de notre milieu marin. Pourtant, dans les DSF, les objectifs en matière de protection forte restent imprécis.

    Josie
    Il est urgent de protéger véritablement au delà des ridicules 1, 6% le milieu marin
    Josie
    En tenant vraiment compte des études et constats scientifiques .
  • Protéger l’écosystème en priorité

    Lilistk - 19/08/2021 - 07:50

    Des mesures gouvernementales qui ne respectent pas l’écosystème. L’industrialisation n’est pas sans conséquences….l’enrichissement des fonds de pension ne justifie pas cet écocide.
    Les usines d’éoliennes, inefficaces , mortelles et polluantes ne doivent pas voir le jour. C’est une aberration écologique tant sur la faune que sur le climat.

    Josie
    Crédibilité de la parole politique mise en doute
    Josie
    Des actes des engagements
  • Avis Thème 3.1

    Dalame - 18/08/2021 - 21:30

    Les objectifs contenus dans les stratégies visent à ramener les pressions exercées par les activités humaines sur le milieu marin à des niveaux compatibles avec le maintien et l'atteinte du bon état écologique des eaux marines. Quelle est la définition du BEE sachant que dans la majorité on ne connait pas l'état initial. A partir du moment où les objectifs sont définis en prenant la présence humaine comme une pression à supprimer à priori, donc toujours coupable, alors que l'impact de celle-ci sur les habitats n'est même pas évoqué avant toute prise de mesures restrictives. Comment établir dans ces conditions un suivi et à partir de quel état initial de l'habitat ? Compte tenu des nombreuses fiches qui s'intitulent "réduction des pressions anthropiques" incriminant la plaisance, l'approche s'appuyant sur l'évaluation du risque plaisance est nécessaire car juste, vertueuse et efficace au regard des difficultés de suivis et de contrôle en mer, car alors admise, comprise et donc respectée

  • limiter la polution

    le chat - 18/08/2021 - 15:20

    partout en mer des contrôles doivent être faits pour limiter la pollution / destruction de la vie marine (bateaux de pêche, bateaux de croisière, de plaisance, déchets...) en corrélation avec des sanctions réelles et dissuasives

  • C'est bien flou !

    UNAN29 - 18/08/2021 - 10:01

    Quelle est la définition du « Bon Etat Ecologique » sachant que dans la majorité des cas on ne connait pas l’état initial !

    Compte tenu des nombreuses fiches qui s’intitulent « réduction des pressions anthropiques, mettant d’entrée la plaisance en situation de présumée coupable, l’approche s’appuyant sur l’évaluation du risque plaisance est nécessaire car juste, vertueuse et efficace au regard des difficultés de suivis et de contrôle en mer, car alors admise, comprise et donc respectée.

J'ajoute ma contribution

Contributions are closed globally.

Back to top