3- Des partenaires ont été identifiés pour mettre en œuvre les actions que vous avez identifiées. Selon vous, y aurait-il d’autres partenaires à mobiliser ? | Stratégies de façade maritime

Selon vous, les actions présentées sont-elles cohérentes avec la stratégie ?

3- Des partenaires ont été identifiés pour mettre en œuvre les actions que vous avez identifiées. Selon vous, y aurait-il d’autres partenaires à mobiliser ?

Vous pouvez retrouver les partenaires par actions dans les fiches actions.

Guide de lecture des fiches actions

  • Cohérence et Réalité

    Sea Guard Ocean Watch International - 20/08/2021 - 13:35

    La cohérence est dans les mots et les documents des textes mais diverge de la réalité vue sur le terrain.
    Le problème est pas le éducation le vrai problème est le comportement abusifs des gens qui pense ils ont tout les droits a nuire et abimer sur prétexte de ce "amuser" ou de faire du loisir, pour les sociétés de locations et services des loisirs nautiques continue a amasser le maximum des recettes qui ensuite pas réinvesti localement pour crée des projets utiles pour la mer ou a crée du emploi locale . Ce du libre cours aux activités touristiques et commerciaux ce pour ca en est arriver la et tout ce dégrade a une vitesse grande V. Oui éduquer est important pour la génération qui vient mais la génération en place ne change ra pas. Comment nous retourne ra le sujet, il a toujours une conflit de intérêt financier et ce pour ca ca bloque a emploie des bonnes méthodes solutions et manières de faire . Il faudra règlementer tout activités commerciaux et renforcer des contrôles.

  • La société civile

    Surfrider Foundation Europe - 20/08/2021 - 09:53

    La concertation pour la création de ce document a été forte et a permis de réunir les acteurs de la façade.
    Une plus forte implication de la société civile (via les organisations non-gouvernementale, des clubs de sports nautiques...)

  • Faire participer les acteurs de terrain, privés ou associatifs, par zones

    MJ IJD - 19/08/2021 - 15:40

    Les associations environnementales ont un rôle à jouer dans la conception des mesures/ actions, et pas seulement pour sensibiliser et informer le public. Idem pour les associations d'usagers "consommateurs".
    De même, les acteurs privés locaux des filières professionnelles d'entreprises doivent être intégrés aux décisions et pas seulement les CCI.
    Les partenaires doivent autant être ceux qui vont mettre en œuvre (projets-pilotes, chartes de bonnes pratiques), que ceux qui étudient, ceux qui règlementent ou ceux qui financent.

  • Transparence pédagogique pour une culture de la mer

    Bandol Littoral - 19/08/2021 - 15:28

    Malgré la forte dynamique participative initiée au cours de l'élaboration du DSF, le grand public reste le grand absent.
    Malgré la qualité des documents fournis (6 superbes cahiers thématiques), le DSF a manqué le rendez-vous au cours de sa constitution d'une vulgarisation suffisante ( courts clips vidéo à l'exemple de celui diffusé sur twitter tout récemment ) pour impliquer les citoyens en amont et les motiver à se manifester lors de cette consultation. Outre des blocages compréhensibles d'impératifs de calendrier et de charge de travail, le DSF avait le bon format ( Mare Nostrum) pour engager une "culture de la Mer", terreau de départ pour la sensibilisation et l'acceptation, enjeux de nombreuses actions, mais reste d'un accès difficile.

  • Les exclus de la technologie

    Mafalda67 - 18/08/2021 - 16:22

    Je profite de cet espace pour souligner l'inintelligibilité croissante de notre monde et l'injustice de ces consultations en ligne qui excluent tout une frange de la population. Il existe des sources d'informations foisonnantes, souvent partielles voire contradictoires et il est de plus en plus difficile de s'y retrouver et de donner un avis éclairé. Je connais plusieurs personnes non équipées d'ordinateurs qui auraient été heureuses de s'exprimer sur ces questions. Où peuvent-elles le faire ? Et quelle part de la population va se donner le temps - car il en faut - de répondre à ces consultations ?

  • L'AIVP pour des actions au service du développement durable des villes portuaire et du littoral

    Olivier Lemaire - 18/08/2021 - 16:19

    La diffusion des connaissances sur les projets de développement durable ville-port par l'AIVP permet d'adopter les "bonnes pratiques" pour apporter des solutions concrètes aux enjeux d'aujourd'hui : climat, biodiversité, urbanisation, activités économiques...

  • CIVILITE HUMAINE

    Jean-Philippe CARLIER - 18/08/2021 - 11:13

    Avant de parler d'associations et autres actions de partenaires capable de dépolluer les mers et océans, il faudrait prendre le mal à la racine et "re" civiliser l'être humain pour qu'il évite de polluer et respecte son environnement.
    La préservation du littoral et de notre environnement maritime dépendent de chacun d'entre nous : aucune action ne sera réellement bénéfique si on ne commence pas par discipliner les acteurs du quotidien, quels qu'ils soient (entreprises, plaisanciers, touristes et habitants entre autre...)

  • Des collaborations étendues

    LPO PACA - 18/08/2021 - 09:49

    L’espace maritime est un interface marque par des intrants plus ou moins agressifs en provenance des zones continentales ou littorales proches . Nous suggérons une prise en compte plus conséquente de ce phénomène avec la définition réelle des responsabilités issues des milieux telluriques , d’où des partenaires parfois extra régionaux, voire étrangers (cas de l’Italie avec les « ISPRA »*1 national ou et régionaux Ligurie, Piémont)
    *1 ISPRA : Istituto Superiore per la Protezione e la Ricerca Ambientale

  • Impliquer les APNE comme acteurs, partager une culture mer et les projets

    Réseau FNE en Méditerranée - 17/08/2021 - 15:54

    Il apparait nécessaire d'impliquer davantage les APNE et la population, tant dans la gouvernance et la décision (au niveau façade – région – local) que dans l'action. Les APNE disposent de compétences permettant d'être dans l'action et un relai d'information entre autorités et population. A imaginer aussi : des dispositifs associant les populations (une "Convention citoyenne de façade" ?) à côté des instances représentatives.
    Pour les parties prenantes, le milieu marin est un espace complexe à de nombreux points de vue. Il importe de développer les démarches de gestion locale, intégrée et concertée, qui favorisent une dynamique de territoire, et du coup une culture commune, une appropriation locale des politiques et des réponses ajustées et opérationnelles aux enjeux locaux. Le DSF pourrait également accompagner ces démarches et les projets locaux en en discutant au niveau façade (ex : le GT Eolien examine la stratégie Eolien en mer, et pourrait examiner aussi les projets eux-mêmes).

  • Les associations environnementales, parties prenantes des décisions et pas seulement des actions de sensibilisation et animation

    ASPONA - 17/08/2021 - 11:08

    Sur les actions Littoral (LITT-MED) et déchets marins (D10), intégrer les maitres d’œuvre et gestionnaires de réseaux, pas seulement les ARS et collectivités. Pour les activités de plaisance (PTM-MED), associer les acteurs privés locaux par zone et pas uniquement les CCI. Pour toutes les actions sur l’intégrité des fonds marins (D06) et le littoral (D01, D10, D07), intégrer les associations environnementales, notamment là où pas de CPIE car les collectivités monopolisent la gestion. Les membres des COPIL Natura offrent un tour de table satisfaisant, ou les commissions nautiques locales dans leur formation élargie.
    Le monde économique et associatif des loisirs de la mer (nautisme, plaisance ...) devrait être encouragé à élaborer des Chartes de bonnes pratiques et à valoriser ceux qui les suivent (par ex. bénéfice d’un accès réservé à des zones protégées). Ces chartes pourraient aussi couvrir la motorisation des bateaux de promenade, la vitesse des engins, le nb de sorties en mer/ jour.

    Mafalda67
    L'état utilise Google pour repérer les piscines non déclarées. Pourquoi n'est-il pas plus contraignant en ce qui concerne la défense de l'environnement ? Et donc aussi soutenir les associations et leur donner plus de pouvoir.

J'ajoute ma contribution

Contributions are closed globally.

Back to top