Ajouter ma contribution
  • Pour Eau et Rivières de Bretagne, un manque d'ambition environnementale

    Jean-Yves - 25 Mai 2019 - 18h21

    L’état des lieux est correctement traité. Les enjeux sont bien mis en avant, mais ils manquent d’ambition environnementale. Ainsi le bon état écologique du milieu marin devrait apparaitre comme « prioritaire » et non seulement « majeur ». Ce DSF devrait viser des qualités d’apports d’eau douce à la mer compatibles avec l’atteinte du bon état des eaux côtières demandées par les directives européennes à l’horizon 2027 dernier délai (DCE, eaux de baignade, eaux conchylicoles). Dans le cadre des risques de submersions marines, le DSF devrait prévoir le repli stratégique et la libération d’espaces d’expansion naturelle. En outre, dans le DSF il manque une notion essentielle qui est l’enjeu de protection du milieu marin pour maintenir ses fonctions de lutte contre le changement climatique (la mer puits de carbone) et pour le maintien de la biodiversité. De plus, nous proposons d’ajouter un autre enjeu important: la sensibilisation et de l’éducation à l’environnement marin.

  • un manque d'ambition environnementale

    Jean-Yves - 25 Mai 2019 - 18h18

    L’état des lieux est correctement traité. Les enjeux sont bien mis en avant, mais ils manquent d’ambition environnementale. Ainsi le bon état écologique du milieu marin devrait apparaitre comme « prioritaire » et non seulement « majeur ». Ce DSF devrait viser des qualités d’apports d’eau douce à la mer compatibles avec l’atteinte du bon état des eaux côtières demandées par les directives européennes à l’horizon 2027 dernier délai (DCE, eaux de baignade, eaux conchylicoles). Dans le cadre des risques de submersions marines, le DSF devrait prévoir le repli stratégique et la libération d’espaces d’expansion naturelle. En outre, dans le DSF il manque une notion essentielle qui est l’enjeu de protection du milieu marin pour maintenir ses fonctions de lutte contre le changement climatique (la mer puits de carbone) et pour le maintien de la biodiversité. De plus, nous proposons d’ajouter un autre enjeu important: la sensibilisation et de l’éducation à l’environnement marin.

  • Progrès dans connaissance des enjeux environnementaux mais...

    sepnb - 10 Mai 2019 - 11h38

    L’état des lieux est globalement satisfaisant. Bretagne vivante salue cet effort de connaissances. Malheureusement beaucoup d’objectifs environnementaux ont été revus à la baisse dans la version soumise à la consultation du public par rapport à la version initiale. Il est anormal de constater que de nombreuses valeurs de référence des indicateurs sont manquantes et des cibles renvoyées à des concertations ultérieures. Alors que le DSF devrait être un plan d’ « aménagement et de développement durable », valorisant les interactions positives entre les objectifs environnementaux et les objectifs socio-économiques, ces objectifs restent parallèles, voire n’apparaissent pas tous compatibles.
    Bretagne Vivante veut également signaler la complexité et la lourdeur des documents soumis à consultation, et dénoncer des lacunes dans la concertation conduite : il a été difficile aux associations environnementales de se faire entendre, ce qui a parfois provoqué des tensions

  • Manque de prise en compte des sports nautiques dans ce diagnostic

    ENVSN - 07 Mai 2019 - 17h00

    Le diagnostic ne prend pas en compte le maillage territorial et le rôle social des associations sportives nautiques (voile, surf, canoé-kayak, plongée, char à voile, kitesurf, vol libre...) sur les territoires littoraux et leur rôle dans la construction de la culture maritime.
    Dans l'état des lieux des organismes de formation, il manque tous les organismes de formations des métiers d’éducateurs sportifs des sports nautiques - ENVSN, Les Glénans, INB, NEB Formations, Institut Sport de l'Océan, CREPS Pays de la Loire...

  • Statistiques et cartes

    Lucile SANCHEZ - 26 Avril 2019 - 12h44

    Dans le texte, on a une bonne idée de ce qu'il se passe et oui, cela reflete assez la réalité. Je trouve que l'on parle pas assez de pollution plastique ou de peche (les restes de filets, baches, .. tout ce que l'on retrouve dans sur la plage après les marées -- en tout cas en finistère sud),
    Je pense qu'on a aussi une mauvaise vision des pollutions dans les poissons et dans le sel (microplastiques, trouvé par les missions de Tara, ou Ifremer par ex). Ca aurait aussi été intéressant de faire un retour sur la modification des sols (déplacement de sable) suite aux infrastructures humaines (digues par ex, des modèles a Ifremer ou l'Ecole Centrale de Nantes le montrent bien).
    Sinon de manière globale, il y a peu de graphiques et de statistiques dans le rapport et vos cartes sont trop pixellisées.. mettez les en vectoriel...

    Merci!

  • Dépolluer nos côtes et ports

    k.christodoulos - 03 Avril 2019 - 16h29

    EFINOR Sea Cleaner est spécialisée dans la conception, la fabrication et la commercialisation de navires multiservices de dépollution dotés d’une technologie brevetée unique et innovante.
    Nos spécificités
    Le système de récupération est intégré aux bateaux de dépollution et permet la collecte de tous types de déchets flottants qu’ils soient solides ou liquides incluant les hydrocarbures. Il s’agit de la technologie du double flux, intégrée à tous nos navires multiservices, que vous pouvez retrouver sur notre site
    [lien supprimé]

    Nos gammes de navires multiservices
    WASTE CLEANER (6 à 10 m) : Maintenance portuaire
    Waste Cleaner 66
    Waste Cleaner 83
    MULTI CLEANER (10 à 12 m) : Protection des côtes et des grands ports
    Multi Cleaner 128
    SPSPILL CLEANER (20 et au-delà) : Veille et service hauturier

  • Caractéristiques démographiques et activités humaines de la façade - nautisme

    Fédération des Industries Nautiques - 27 Mars 2019 - 10h58

    Il faudrait compléter la rubrique « caractéristiques démographiques et activités humaines de la façade » (page 11 du document synthétique) afin d’y faire figurer les industries et activités nautiques.

Back to top